les solutions pour résoudre les problèmes sur un compost

les solutions pour résoudre les problèmes sur un compost

Tous les problèmes liés au compostage : les odeurs, le compost ne chauffe pas, il est envahi de moucherons… Les solutions pour rattraper un compost mal parti.

D’autres articles :

 

Faire son compost : la méthode paresseux

Patricia Beucher

Livre de 64 pages

Voir le livre sur Amazon

Comment faire si mon compost ne chauffe pas ?

Quel est le problème ? Lorsque que votre compost n’est pas couvert par une bâche ou un couvercle, il perd son humidité par temps chaud. Donc il ne se passe rien.

La solution est de tout transférer dans le silo voisin. Recommencez un nouveau tas en incorporant à parts égales vos nouveaux déchets de cuisine ou tonte d’herbes fraiches. Si vous n’avez pas suffisamment de déchets mouillés, arrosez pour que le mélange puisse se décomposer malgré le temps sec. Il est donc utile de couvrir votre silo : cela permet aussi qu’il n’ y ait pas de lessivage et de perte des éléments fertilisants.

Que faire si mon compost est trop humide et sent mauvais ?

Si le compost est trop mouillé pendant les périodes pluvieuses, il y a des mauvaises odeurs. Pour résoudre ce problème, remaniez votre tas en le déplaçant dans le bag d’à côté. Mélangez le moitié-moitié avec des matières sèches. Incorporez des feuilles mortes, tiges sèches, paille, foin, etc. Pour  avoir un compost sans odeur, n’oubliez pas de le couvrir avec une bâche. L’auteur recommande les bâches noires ou noires qui sont plus solides.

Voir cet autre article pour davantage d’informations sur ce livre : que mettre dans le compost ? Comment ça marche ? Quand est-il prêt ?

La pratique du compost et des toilettes sèches

Eric Sabot

Quoi faire pour remédier aux problèmes du compost ?

Le compost sent mauvais ! “C’est possible au début si les déchets eux-mêmes sentent mauvais, mais leur décomposition neutralisera les odeurs. Si elle persiste et que le tas de vient putride, les conditions de l’humification ne sont pas bonnes. C’est souvent le cas lorsque le tas contient trop de matières riches an azote : déchets de cuisine, tontes de gazon, etc. Molles et humide, elles se tassent et nuisent à l’aération.

L’utilisation d’un composteur dans lequel l’air est plus confiné peut accentuer le problème. Pour que les décompositions aérobies aient lieu, aérez le tas à la fourche en ajoutant des matériaux grossiers riches en carbone : feuilles mortes, tiges de fleurs séchées et hachées, paille ou copeaux de bois.”

le compost ne chauffe pas : c’est normal pendant la saison froide si le tas est encore petit. Le problème peut aussi provenir d’un tas contenant trop de matières riches en carbone, secs, non broyés et non humidifiés. Les moisissures blanches confirment cette hypothèse. Il suffit d’incorporer plus de matières azotées et d’ajouter de l’eau.

Présence de moucherons : ils participent à la fabrication de l’humus ! La solution pour limiter le problème : rajouter des matières carbonées, brasser le tas et le couvrir.

Voir le livre sur Amazon

 

Laisser un commentaire