Des romans de fictions survivalistes après des effondrements – 3 résumés

3 romans survivalistes lors d‘un effondrement ou après une guerre nucléaire. Comment réussir à survivre au chaos dans un environnement hostile, lorsque les valeurs sont bafouées ?

D’autres livres :

 

 

Guerilla – tome 1 Le jour où tout s’embrasa

Laurent Obertone

Dans une cage d’escalier, un policier, paniqué, vide son chargeur et tue cinq habitants dans une cité de la Courneuve. 50 minutes plus tard, la mère d’une des victimes crie sa douleur. Quant au frère, il décide de riposter et jure de venger le cadet.

Un peu plus loin, 1h30 plus tard, en représailles, un autre membre du quartier pulvérise avec sa Peugeot 405 les portes du commissariat du quartier.

Voir les commentaires sur Amazon

La cité est en ébullition, les habitants parlent de “provocations policières”, d”injures racistes. Est-ce un guet-apens qui tourne au drame ?

Les médias répètent en boucle qu’il ne faut pas stigmatiser, faire des amalgames. Les journalistes parlent souvent sans savoir !

Dans les rues de Paris, la population se mobilise contre les violences policières, des hordes encagoulées brisent les vitrines; il y a des pillages de magasins, des véhicules incendiés, on voit d’épaisses fumées noires dans les quartiers …

Ce n’était pas la première fois, avant ça il y avait eu Charlie, Paris, Nice … Mais cette fois l’embrasement est plus rapide et profond que d’habitude.

Le lendemain, les CRS tentent d’investir la cité Taubira , mais après une nuit d’affrontements, les émeutiers tiennent les environs. Les mouvements de protestation s’étendent aux grandes villes françaises. C’est l’engrenage de la violence. Cette fois, l’État est totalement dépassé ! Il ne peut plus faire régner l’ordre.

L’organisation du pays se désintègre rapidement, des patients blessés submergent les hôpitaux, il y a des embouteillages monstres. Puis, les pompes à carburants sont vides, plus de transports, des coupures d’électricité et du réseau internet. Donc plus de chauffage, de frigo, de four, d’eau chaude, de téléphone… Tout le système technologique s’effondre.

Les habitants du pays violent les lois, c’est le règne de la peur et de la violence, l’anarchie …

Avis : 57 chapitres souvent indépendants les uns des autres. Dans chacun, il y a des affrontements, de la violence, des tueries. Il n’y a plus aucun civisme, c’est chacun pour soi, les plus naïfs sont les premières victimes. Il y a beaucoup de personnages dans ce livre : des antifas, un colonel, une blogueuse, un imam, un djihadiste … Tous luttent pour leur survie au fur et à mesure de l’accroissement des pénuries et du chaos.

Livre réaliste ou pas ? Difficile de répondre, de prédire. En tout cas, c’est une fiction pessimiste sur la nature humaine. Les valeurs humaines en mode survie sont bafouées. C’est un scénario plutôt hollywoodien où il n’ y a plus de personnes solidaires.

Voir le tome 1 sur Amazon

 

 

 

Voir le tome 2 sur Amazon

 

La route

Cormac Mccarthy, écrivain américain

Roman apocalyptique, un livre de 256 page

Le monde tel que nous le connaissons a disparu, la terre est brûlée recouverte de cendres. L’humanité n’existe plus, les routes sont pleines de cadavres, plus de végétation et il fait extrêmement froid.

Un homme et son fils errent sur la route, ils poussent un caddie avec quelques affaires. C’est une lutte quotidienne, ils tentent de survivre en se dirigeant vers le sud vers la mer, leur seul lueur d’espoir. Sur leur chemin, ils fouillent chaque maison abandonnée avec l’espérance de trouver un peu de nourriture ou un abri sûr.

Il y a de rares survivants transformés en voleurs, meurtriers et cannibales …

Avis : une longue marché avec des scènes de fin du monde. Ce roman de survie est très puissant, il tient en haleine. Un livre dur et terrible, à lire absolument.  Ce bouquin donne une claque et peut provoquer des cauchemars tellement il présente une vision très noire de l’humanité. Ce livre anxiogène se termine tout de même avec une note d’espoir.

Amazon

 

Malevil

de Robert Merle

Roman survivaliste, fiction post-apocalyptique de 1972

Les héros se retrouvent isolés suite à un événement inattendue ; une guerre nucléaire.

Le jour de l’ explosion, Emmanuel met son vin en bouteille dans les caves de son château à Malevil. Il est en compagnie de quelques amis d’enfance, ils discutent des futures élections municipales. A cause de l’intense fournaise, ils ne sortiront de leur cachette qu’après plusieurs jours.

Amazon Ils s’aperçoivent alors qu’il n’ y a plus trace de vie aux alentours ; toutes les villes sont en ruine, tous les humains, les animaux, les végétaux sont calcinés …

La forteresse du château leur a permis de survivre à la catastrophe qui a détruit le monde. Dans un premier temps, ils doivent s’organiser pour survivre au chaos. Ils ont quelques réserves de nourriture dans la cave, Ils essayent aussi de recommencer la culture champs.

Mais ils vont s’apercevoir rapidement que des survivants convoitent leurs récoltes et les réserves du château. Ils organisent la défense contre des bandes de pillards armés.

Robert merle nous décrit tous les efforts de la petite communauté pour se maintenir en vie dans cet environnement hostile.

Avis : dans ce livre il y a l’aspect social avec les questions sur le renouvellement des futures générations, les mésententes entre les différents personnages pour le leadership, mais aussi la solidarité dans la communauté. Robert merle décrit les réalités physiques comme la catastrophe écologique, les moyens de subsistances, les stratégies pour défendre ses ressources ou pour attaquer, comment résoudre les problèmes de maladie …

Un livre passionnant que j’ai lu rapidement tellement j’étais pressée de connaître le dénouement ; cette lutte pour la survie est captivante !

Amazon Rakuten

 

 

Laisser un commentaire