Jardiner avec le changement climatique

Comment s’adapter au changement de climat  pour que notre jardin soit plus résistant à la chaleur ? Le livre Jardiner avec le changement climatique nous décrit les conséquences du réchauffement climatique sur le potager et fournit de nombreux trucs et astuces pour résoudre les problèmes au jardin et les solutions pour faire de la prévention.

D’autres livres :

Ebook d’un maraîcher bio : mon Potager au Naturel

Ebook Créez votre jardin nourricier

 

Jardiner avec le changement climatique

Philippe Coll, Rosenn Le Page, Nicolas Priou

Guide pratique de 160 pages

Les systèmes sont désormais moins stables, car il y a de plus en plus des épisodes extrêmes. Il est donc utile de tirer profit des errements du climat : canicule, “été pourri”, fortes pluies, coups de froid record, les tempêtes … Malgré les perturbations et les modifications sur le jardin, on peut s’adapter à ce nouvel environnement et trouver un équilibre.

Amazon

Réchauffement : il n’y aura pas que du chaud

  • La multiplication des nouveaux déséquilibres : il ne faut pas réagir dans l’excès, car il peut aussi y avoir un refroidissement sur l’Europe, si la machine se dérègle à cause du Gulf stream
  • Zoom sur l’effet de serre et les conséquences
  • Records de chaleur et records de froid : l’adaptation, un mot-clé pour le futur, car par exemple une augmentation des températures en hiver peut nuire à l’intensité de la floraison des fruitiers et donc nuire à la qualité et la régularité des fruits récoltés. Il peut aussi y avoir d’autres effets indésirables tels que de nouveaux ravageurs importés et aussi une biodiversité en baisse.

Gérer les microclimats du jardin

Face aux phénomènes climatiques, nous devons mettre au point un nouvel équilibre sur plusieurs saisons.

  • Comprendre les petits écosystèmes différents : observer les différentes zones et accompagner la nature pour travailler à la mise au point d’un nouvel équilibre sur plusieurs saisons. Il faut comprendre ce qui se passe dans les zones ventées, les endroits les plus froids, les plus humides, les plus secs
  • Le jardinage bio
  • Avant d’enlever les mauvaises herbes : un tableau des plantes bio-indicatrices des sols
  • Avoir une idée précise de ce qui se passe dans son jardin : faire sa météo, thermomètre, pluviomètre, la girouette
  • Connaître le sol
  • Gérer les sècheresses et les excès de précipitation : une gestion raisonnée, l’organisation du jardin en fonction des besoins en eau des plantes, le rôle du sol, le paillage, récupérer l’eau, installer un goutte à goutte, quand arroser, etc. Attention : en climat méditerranéen, l’arrosage peut nuire !

Faire face aux surprises 

Une meilleure gestion de l’eau est indispensable pour résoudre les problèmes provoqués par les sécheresses dus au changement climatique, mais il faut aussi apprendre à réagir aux multiples surprises qui risquent de survenir le plus en plus souvent au jardin.

  • Tout d’abord les invasions inhabituelles d’insectes : la meilleure solution semble être la prévention. Nous devons donc abriter dans notre jardin le plus de prédateurs possible (les oiseaux, les insectes, etc.) et éviter  les produits chimiques pour ne pas perturber les écosystèmes.
  • La violence inhabituelle des tempêtes : pour y réagir, plantons une haie diversifiée en choisissant des arbustes résistants à la sécheresse du côté le plus exposé aux vents … Soyons vigilants à l’achat des arbres en vérifiant qu’il n’y a pas de malformations des racines. Les auteurs nous fournissent aussi le coefficient de dangerosité des divers arbres, des bonnes méthodes de plantation …
  • En cas de sécheresse : comment réagir au stress hydrique pour les arbres, au potager, au jardin d’ornement ? Il est utile de gainer les arbres jeunes avec une toile préalablement humidifiée pour limiter l’évaporation par le tronc. Un bon désherbage et un paillage limitent la concurrence des plantes pour éviter les déficits en eau
  • Puis les protections hivernales : même dans le scénario où les hivers sont moins longs et plus doux, on devrait assister à la précocité de la saison végétative. Les saisons sont bouleversées ; le gel de printemps devient donc de plus en plus redoutable. Il existe un certain nombre de mesures et matériels de protection hivernale : la couverture par un bon paillis contre les coups de gels tardifs ou les voiles d’hivernage. Les drainages autour des collets est une protection contre les problèmes d’humidité, etc.

Les nouvelles pratiques au jardin

  • La culture avec le BRF : des résultats étonnants, car il enrichit le sol, améliore sa structure, permet des économies d’eau substantielles, une diminution des invasions de ravageurs sur les cultures, une augmentation de la biomasse de 300 %
  • Les éliciteurs (stimulateurs de défense naturelle), le Sémafort
  • Une autre solution : la taille préventive ou réparatrices des arbres et arbustes
  • Attirer les prédateurs pour se prémunir contre les ravageurs : favoriser la biodiversité rétablit les équilibres naturels. Les auteurs nous fournissent quelques idées : transformer une zone humide en mare, planter des arbustes à baies pour nourrir les oiseaux, installer des nichoirs à insectes
  • Utiliser les zones humides : les gestes à connaître pour tirer parti du terrain, aménager une mare

Les plantes pour le vent, le froid, le manque d’eau et l’excès d’eau

  • La pelouse et la prairie : les semis, les meilleurs gazons pour les conditions difficiles, la sècheresse, les plantes couvre-sols et la pelouse sauvage
  • Les fleurs et les massifs : les plantes qui résistent à la sécheresse, au froid, au vent, aux inondations, au sel (1 tableau de 18 pages sur les plantes adaptées avec les dates de floraison, les dates de plantation, l’intérêt, etc.)
  • Le potager : repenser le potager, lutter contre les excès d’humidité, éviter de laisser un sol nu, les associations de légumes et fleurs, les légumes entre eux, les engrais verts. Les auteurs nous donnent un tableau de 5 pages avec les principaux légumes avec les dates de semis, de plantation, de récolte, des conseils de culture, les ravageurs et les solutions et les rotations.
  • Les haies et arbustes pour mieux filtrer le vent, faire venir les oiseaux et insectes (1 tableau de 12 arbustes et leurs caractéristiques)
  • Enfin les plantes en pot pour balcons et terrasses : quel est le pot le mieux adapté ? L’impact du métal, de la terre cuite, du bois, du composite, du plastique, du béton ou de la pierre ? Quel terreau choisir ? Que faire avec la canicule ? Le changement de place à chaque saison, les protections maximales contre le vent, l’humidité, etc.

 Avis : dans cette ouvrage, vous trouverez de multiples conseils pour aider votre jardin à résister au mieux aux épisodes imprévisibles. Des fiches pratiques et des tableaux illustrés pour inciter le jardinier à prendre des mesures contre l’impact du réchauffement climatique, pour cultiver le plus durablement possible.

Amazon Rakuten

 

Les données du changement climatique

Les perturbations du Gulf Stream

La fonte des glaces perturbent les courant océaniques qui pourraient engendrer de nouveaux courants lorsque l’eau chaude plonge vers les profondeurs. Ces perturbations  du Gulf Stream pourraient- elles refroidir le climat sur l’Europe ? les scientifiques ne sont pas d’accord sur la question …

Selon le CEA si le Gulf Stream s’affaiblit, L’Europe pourrait subir des hivers aussi rigoureux qu’au Québec. Il donc important de ne pas avoir des actions excessives au jardin, mais d’essayer de tirer parti des différents micro climats de notre jardin pour qu’il soit le plus résilient possible.

 

 

Laisser un commentaire