jardin en permaculture avec des plantes qui montent à graine

Qu’est ce que la permaculture ? Une définition simple

Une définition de la permaculture en une phrase ? Travailler avec la nature et non contre elle : en la prenant pour modèle.

Le meilleur livre pour comprendre ce qu’est la permaculture est le livre de Bill Mollison : “introduction à la permaculture”.

D’autres livres :

Qu’est ce que la permaculture ?

Quelques idées novatrices en permaculture :

  • la permaculture prend les écosystèmes naturels comme modèles. Le but est de concevoir des installations humaines le plus écologiques possible. Le recyclage est une priorité ; les déchets de l’un des éléments sont la nourriture de l’autre ;
  • il n’y a aucun travail du sol, aucun labour ; ce sont les vers de terre qui retournent le sol. Les “déchets” végétaux fournissent un paillage : ils se décomposent en surface, maintiennent l’humidité, gênent la pousse des adventices et enrichissent le sol. La forêt est prise pour modèle : le sol y est riche en humus pourtant il n’est jamais labouré ;
  • il y a un principe d’auto fertilité durable du sol : le paillage conserve le sol vivant. Contrairement au maraîcher équipé d’un motoculteur, le jardinier permaculteur dispose de milliards d’assistants invisibles gratuits : bactéries, vers, champignons ;
  •  le permaculteur ne lutte pas contre les parasites. La biodiversité est recherché avec des aménagements (les hôtels à insectes ou les mares), ce qui permet ainsi de protéger le potager contre les attaques de “ravageurs” tels que les limaces, escargots et pucerons. Le respect de la nature est l’un des objectifs le plus important pour le permaculteur ;
  • les cultures sont souvent associées, mélangées avec des “mauvaises” herbes. Ces plantes sauvages sont importantes aux yeux des permaculteurs, elles sont utilisées pour la pollinisation ou pour l’alimentation ;
  • en permaculture, on laisse les légumes se ressemer sur place d’une année pour l’autre comme s’ils étaient des plantes sauvages !
  • Il y est aussi possible de faire un potager perpétuel, c’est-à-dire de récolter des légumes vivaces ou des fleurs comestibles ;
  • la permaculture donne aussi des techniques pour la création d’une forêt comestible avec des arbres fruitiers, des plantes grimpantes, des couvres-sol, etc.
  • Bien sûr, la production alimentaire est biologique.

 C’est quoi un design en permaculture ?

  • Il est utile de réfléchir à l’aménagement des écosystèmes : buttes, haies, jardin forêt ou à l’accessibilité du potager. Il est conçu après l’observation du lieu pendant une année, puis nous passons à l’action. Le but est de placer les éléments les uns par rapport aux autres pour qu’ils puissent être en synergie afin d’être plus économe en énergie. Il est important de réfléchir au positionnement des éléments : le verger est moins visité que le potager, il sera donc plus loin de l’habitation. Également important de penser aux zones les plus chaudes, les plus humides ou les plus ventées avant de prendre des décisions.

La permaculture englobe aussi :

  • l’habitat écologique, les toilettes sèches, la technique du compost, la phyto-épuration ;
  • puis les énergies vertes ; la récupération de l’eau de pluie ;
  • les mares ;
  • le bétail, le poulailler, les oiseaux, les insectes, etc.
  • les relations humaines ; la santé physique émotionnelle et spirituelle ;
  • elle englobe encore beaucoup d’autres choses …

Quelques livres qui expliquent pourquoi adopter cette philosophie de vie :

 

Introduction à la permaculture

Bill Mollison

Description du livre en suivant ce lien.

Acheter sur Amazon

 

 

 

Permaculture : Guérir la terre, nourrir les hommes

Perrine et Charles Hervé-Gruyer de la ferme du Bec Hellouin

Ils nous donnent une définition de la permaculture.

Résumé du livre par ce lien.

 

Acheter sur Amazon

 

 

 

Damien Dekarz (l’auteur de “la permaculture au jardin mois par mois”) donne une définition de la permaculture dans cette vidéo :

Laisser un commentaire