1 livre sur la fabrication du yaourt maison sans yaourtière

1 livre sur la fabrication du yaourt maison sans yaourtière

1 livre sur la fabrication du yaourt : compétence et rigueur pour le livre de M. De Franco, diplômée de biologie. Vous y apprendrez comment faire un yaourt sans yaourtière ou en voyage (avec un thermos).

D’autres livres :

 

Ebook apprendre à faire son pain au levain naturel

 

Les vertus du yaourt (et la fabrication du yaourt)

M. De Franco est diplômée de biologie.

Des recettes et des conseils pour faire ses yaourts soi-même.

Voir sur Amazon

Pourquoi fabriquer ses yaourts maison ?

  • Les étapes de la fabrication industrielle du yaourt : selon des études réalisées par l’institut de microbiologie de l’université italienne de Plaisance, le yaourt maintenu à une température constante de 4 °C conserve toute sa vitalité pendant 20 à 30 jours. Les fabricants de yaourt ont l’habitude d’offrir aux consommateurs un produit renfermant un taux de ferments vivants supérieurs à celui prévu, qui est de 100 millions par gramme.

La tendance consiste à accroître la présence de ferments dont le nombre, dans les produits de qualité supérieure, s’élève au départ à 800 à 900 millions de micro-organismes pour descendre à environ 500 à 600 millions à proximité de la date de péremption. Le meilleur moment pour consommer le yaourt se situe avant le vingt-cinquième, trentième jour à compter de sa date de fabrication. L’acheteur n’a donc presque aucun moyen de le définir, car la date de fabrication ne figure pas quasiment jamais sur les emballages, contrairement à la “date de péremption”.

Le principal avantage du yaourt fait maison réside dans la certitude de pouvoir le consommer immédiatement, au sommet de son efficacité, quand tous les ferments générés par les lactobacilles sont vivants et actifs.

  • La qualité d’un yaourt dépend de la qualité de la matière de base : le lait. La fabrication de son propre yaourt permet d’avoir l’assurance d’obtenir un lait à notre convenance. Par exemple, le lait de vache provient-il de bovins ayant des antibiotiques dans leur alimentation ? Y a t’il des désinfectants et des détergents dans le lait de vache ou dans les récipients servant à le transporter ? Le lait biologique fait donc toute la différence.
  • Pour limiter ses déchets dans l’environnement.

Les étapes et les différents procédés de la fabrication du yaourt :

  • quel lait choisir ? L’idéal consiste à choisir du lait entier biologique. Le mieux est de pouvoir utiliser le lait provenant directement de l’étable. Il conviendra alors de le porter une quinzaine de minutes à température de 80 °C ; cela éliminera les éventuelles familles de bactéries ordinairement présentes dans le lait. Ces bactéries sont susceptibles de nuire au développement du Lactobacillus bulgaricus et du Streptococcus thermophilus en compromettant la réussite du yaourt ;
  • quoi mettre dans un yaourt nature ? Des morceaux de fruits frais ou congelés, du jus concentré ou de la compote de fruits, de la confiture ou sucre ;
  • du yaourt à partir de yaourt, la manière la plus simple et la moins coûteuse pour fabriquer soi-même du yaourt ;
  • avec une yaourtière : son thermostat permet de maintenir une température d’incubation constante pendant plusieurs heures. La yaourtière dégage donc de l’obligation de vérifier et de surveiller la température de fermentation. On obtient en quelques heures un excellent yaourt.

Comment faire du yaourt sans yaourtière à la maison ou en vacances ?

  • Pour confectionner du yaourt sans l’aide d’une yaourtière, il faut absolument maintenir une température constante d’environ 37- 40 °C. On obtient ainsi un yaourt idéal ; au-dessous de ces valeurs, on prolonge la durée d’acidification ;
  • comment faire un yaourt avec un thermos ? C’est une méthode simple qui constitue la solution idéale quand on se trouve hors de son domicile, en voyage ou en vacances. il faut remplir le thermos d’eau bouillante, visser le bouchon et attendre 3 minutes. Puis dévisser et vider l’eau chaude. Verser immédiatement le lait et deux cuillerées de yaourt dans le récipient. Fermer hermétiquement le thermos et secouer délicatement. Il faut attendre 6 à 12 heures pour que le thermos se remplisse d’un excellent yaourt ;
  • yaourts avec une cocotte-minute : il faut porter le lait à une température de 45 °C, puis ajouter un pot de yaourt au lait entier. Ensuite vous mélangez et versez le tout dans des pots de verre que vous couvrirez avec du papier d’aluminium. Entre-temps, faites chauffer un peu d’eau dans la cocotte-minute jusqu’à ce que la soupape tourne, éteignez le feu et évacuez la vapeur en soulevant la soupape avant d’ouvrir. Jetez l’eau bouillante et remplacez-la par de l’eau tiède avant d’y plonger les pots de verre. l’eau doit arriver à peu près au milieu des récipients. Replacez le couvercle de la cocotte et fermez hermétiquement. Environ 5 heures plus tard, le yaourt est prêt. N’oubliez pas de garder un pot de yaourt à part pour la prochaine production ;
  • au four : pour transformer son four en yaourtière, il suffit simplement de remplacer son ampoule d’origine par une ampoule plus forte de 60 W .

Les 10 règles de fabrication pour des yaourts inratables : hygiène, ferments, dosage, température, etc.

Pourquoi le yaourt est bon pour la santé ?

Lorsqu’il est mangé quotidiennement il renforce les défenses immunitaires. Il est aussi bon pour la constipation, la déminéralisation, la fatigue, les insomnies,  les flatulences, etc.

j’ai écrit cet article sur le livre de M. De Franco et les vertus du yaourt : son pouvoir curatif, l’alimentation équilibrée, le yaourt et la cosmétologie, des recettes faciles, etc.

Avis : c’est le meilleur livre sur le yaourt car il est complet. On apprend tout sur le yaourt : de la fabrication à la thérapeutique, la beauté, la diététique …

Acheter sur Amazon

 

Laisser un commentaire