Toitures et murs végétalisés : les avantages et inconvénients

Les murs et toitures végétalisés : les avantages et inconvénients pour les particuliers, pour la communauté. Différents substrats et plantes. Une définition, l’approche intensive, extensive ?

D’autres livres :

Ebook d’un maçon : Construisez votre Mur de Pierre

Ebook Électrification Photovoltaïque d’un Site Isolé

 

Toits et murs végétaux

Nigel Dunnett, Noël Kingsbury

Livre de 255 pages

Qu’est-ce qu’une toiture végétalisée ?

Un toit couvert de plantes : c’est un espace vert obtenu par la superposition, sur un toit conventionnel, de substrats de croissance et de plantes. La plupart des systèmes commercialisés disposent également d’une couche de drainage, et, dans tous les cas, il faut un procédé qui empêche les racines et l’humidité de pénétrer dans la maison située en dessous.

Amazon

Pourquoi un toit et un mur végétalisés ? Les avantages

A quoi ça sert ? La végétalisation des toitures et façades est une application d’avenir avec ses qualités et défauts :

  • les avantages pour les particuliers : des économies dans les dépenses d’énergie, plus grande longévité de la toiture et une meilleure esthétique ;
  • pour la communauté : il y a des avantages avec la gestion des eaux pluviales, l’atténuation des pics climatiques urbains, la promotion de la biodiversité des flores et faunes sauvages. Il s’ensuit aussi un environnement mieux protégé de la pollution atmosphérique, des dégradations, du vandalisme, des agressions et autres troubles que connaissent les jardins publics traditionnels. Les toitures et terrasses végétalisées offrent la possibilité d’activités de détente (barbecue, promenade …) ou cultiver sur des toits jardins des légumes sains, notamment dans les zones urbaines à forte densité, etc. Une analyse coût-bénéfice permet de dégager une vision générale des effets des toits végétalisés.

Comment faire les toits végétalisés ? Les inconvénients

2 sortes de toits avec végétaux :

  • l’approche intensive avec des plantes à enracinement profond ;
  • et l’approche extensive avec des plantes à enracinement superficiel.

Leurs différences s’appréhendent facilement au niveau de l’aspect visuel et de l’entretien, mais la différence fondamentale réside en fait dans leur poids respectifs. L’inconvénient du toit végétalisé dépendra de la charge que peut assumer le toit d’un immeuble, ce qui peut entraîner un surcoût important. Les systèmes extensifs légers, au substrat de 5 à 15 cm d’épaisseur représentent pour le toit un poids d’environ 70 à 170 kg au mètre carré. Le toit végétal intensif représente une charge supplémentaire de 290 à 970 kg par mètre carré. Chaque pays ou région a ses propres normes … Et le poids de la toiture végétale dépend considérablement des densités des substrats et de leur taux d’humidité (gravier, pierre ponce, briques, terre, eau, lave, sable, bille d’argile, etc.).

Autre inconvénient : les problèmes rencontrés à la construction d’un toit couvert de plantes

  • les pentes des toits : les solutions techniques pour éviter le glissement sur les toitures inclinées. Il faut une interface géotextile-membrane (anti-racines ou de drainage) …
  • le vent, l’arrosage, l’étanchéité, l’isolation, les eaux pluviales.

Les différents systèmes de construction pour les toits végétalisés :

  • les systèmes modulaires ;
  • les systèmes muraux.

L’impact de l’aménagement d’un mur végétal, des façades végétalisées

  • l’effet des plantes grimpantes sur la température : l’isolation thermique des bâtiments ;
  • elles piègent les poussières et concentrent les polluants ;
  • des structures à claire-voie et écrans anti-bruit ;
  • etc.

Quels végétaux pour un toit végétal artificiel ? Pour une façade végétalisée ?

Les deux auteurs nous fournissent 2 guides complets comprenant plus 150 plantes : des informations sur la taille de la plante, son exposition, la largeur optimale du support, la vigueur, le poids, l’exposition, avec ou sans arrosage, etc.

Avis : ce livre est bien illustré. Il aborde toutes les techniques pour réaliser un toit vert et un mur végétal adéquat.

Voir sur Rakuten     Amazon

 

Réaliser et entretenir son mur végétal

Léon-Hugo Bonte

Faire un jardin vertical totalement naturel, un jardin original en réintégrant la nature dans notre salon

  • Un mode d’emploi : un manuel sur-mesure avec des pas à pas, des explications et des photos
  • L’intérêt des murs végétaux, leur emplacement, les différents types de jardins verticaux, les défauts, le choix des végétaux, les plantes dépolluantes
  • La réalisation et l’intégration dans l’habitat d’un modèle simple de mur végétal de 1 x 0,8 m
  • Un mur végétal traditionnel avec du feutre horticole
  • L’entretien

Avis : un petit livre qui explique bien les étapes pour faire son mur végétal.

Voir sur Amazon     Rakuten

 

Ebook Construire une piscine naturelle Aménager un étang de baignade paysagé

 

 

 

Laisser un commentaire