Comment faire un puits canadien ou puits provençal ?

Comment faire un puits canadien ou puits provençal ?

Description du livre de Bruno Herzog. La construction d’un puits canadien : comment ça fonctionne ? Comment optimiser sa maison bioclimatique ? Le dimensionnement, le choix des tuyaux …

D’autres livres :

Ebook Guide du Chauffage au Bois

 

Le puits canadien

Bruno Herzog

Livre de 117 pages

Qu’est-ce qu’un puits canadien ?

Comme l’énergie solaire réchauffe les couches supérieures du sol tout au long de l’année, le sous-sol devient un réservoir d’énergie intéressant. La construction d’un puits canadien fait circuler l’air dans un réseau de tuyaux, grâce à un ventilateur. Le puits canadien permet d’utiliser l’inertie thermique du sol pour chauffer une maison en hiver.

Voir le livre sur Amazon

La température dans les canalisations étant relativement constante, on peut ainsi aussi rafraichir les logements en été, on parle alors de puits provençal. Le puits canadien utilise de manière passive les principes de la géothermie.

Les principaux éléments d’un puits canadien :

  • une bouche d’aspiration avec un grillage pour protéger des insectes et rongeurs ;
  • un regard de visite sur surveiller votre installation, il permettra la pose d’une pompe pour évacuer l’eau de nettoyage ;
  • un by-pass pour court-circuiter le système pendant l’intersaison ;
  • un ventilateur pour réguler le débit de l’air ;
  • etc.

Optimiser sa maison bioclimatique

  • Limiter les déperditions : il est important de bien choisir vos vitrages pour les périodes froides, installer une isolation maximum en toiture, ne pas négliger les dallages sur sous-sol, etc.
  • optimiser les apports en énergie avec l’orientation des vitrages pour l’hiver, protéger l’intérieur des surchauffes estivales …
  • La filtration ;
  • la ventilation : il est important d’évacuer la vapeur d’eau produite et les principaux polluants de la maison. Comment choisir son système de ventilation ? Ventilation simple ou double flux ? Avec la progression du prix de l’énergie, la VMC double flux peut être amortie en une dizaine d’années selon le coût de l’énergie. L’auteur nous fournit un tableau  sur les différentes variantes selon la classification énergétique du bâtiment et de la zone climatique ;
  • climatiser ou rafraichir ?

Comment installer le puits canadien ?

  • Le dimensionnement : le but est que la consommation du ventilateur soit la plus faible possible. Selon la localisation géographique, les écarts thermiques sont plus ou moins importants. Plus les différences sont importantes, plus le puits canadien est efficace. Il faut prendre en compte les températures du sol, la nature du sol. Une conductivité élevée assure un bon fonctionnement du puits canadien. La conductivité du sable et du limon augmente selon leur teneur en eau ;
  • le choix du tuyau : le PVC, le béton, l’acier, l’inox, la fonte, le polyéthylène, le polypropylène, le grès vitrifié ;
  • la vitesse de l’air dans le conduit ;
  • longueur des canalisations et perte de charges ;
  • le regard de visite ;
  • épaisseur du manteau du sol, la profondeur de pose et disposition, implantation sur le terrain, le réseau de distribution dans la maison, etc.

Les cas particuliers et 2 études de cas :

  • hottes de cuisine, poêles et cheminées, puissance des ventilateurs ;
  • le vieillissement des installations ;
  • le budget en euros de la pose, du terrassement du kit puits canadien, la VMC double flux, etc.
  • Cas n°1 : maison 6 pièces, 2 WC, salle de bains ;
  • cas n°2 : maison bioclimatique basse énergie 6 pièces, 2 WC, cuisine, salle de bains

1 index en fin de livre.

Avis : le livre est complet,  il comprend beaucoup d’informations techniques, des conseils, les avantages et inconvénients des matériaux utilisés. Il permet de faire des économies tout en ayant une très bonne aération.

Acheter le livre sur Amazon

 

Ebook d’un maçon : Construisez votre Mur de Pierre

Laisser un commentaire