Livre soigneur animalier

Êtes-vous prêt pour devenir soigneur animalier et à travailler dans un zoo ?

Le métier de soigneur animalier est devenu en quelques années l’une des professions les plus populaires auprès des amoureux des animaux et de ceux qui aspirent à travailler en plein-air. Alors qu’il y a une vingtaine d’année de cela, devenir soigneur auprès des animaux était davantage un accident de parcours qu’une vocation.  De nos jours, des milliers d’adolescents et d’adultes souhaitent s’occuper des bêtes et ont pour projet de travailler dans un zoo. Voici un petit article qui se propose de présenter un métier médiatisé, mais pourtant pas bien connu.

Objectif soigneur animalier : Pourquoi, comment et où se former pour devenir soigneur animalier ?

Jean Michel Dupuyoo, soigneur animalier de profession

Livre pratique de 77 pages

Où travaille le soigneur animalier ?

Le soigneur animalier – ou la soigneuse animalière – travaille dans un parc zoologique ou un élevage. L’activité de cet ouvrier spécialisé est de s’occuper des aspects pratiques de l’élevage en captivité d’animaux domestiques et non domestiques.

Amazon

Pour la plupart d’entre nous lorsque nous parlons de soigneurs animaliers, nous imaginons ceux qui travaillent au sein des parcs zoologiques.

 

Lorsqu’un soigneur animalier travaille dans un aquarium public, on le désigne sous le nom d’aquariste ou aquariologiste. Lorsqu’il prend soin des mammifères marins – dans un delphinarium par exemple – on parle de soigneur dresseur. Vous comprenez qu’il existe plusieurs spécialités pour un même métier. L’orientation est fonction de l’établissement zoologique dans lequel il travaille.

 

Que fait quotidiennement le soigneur animalier ?

 

Être soigneur animalier c’est à la fois effectuer quotidiennement les mêmes activités tout en faisant souvent face à l’imprévu. C’est un emploi axé sur la conduite d’un élevage, mais qui demande beaucoup de polyvalence.

 

Le soigneur animalier s’occupe donc des animaux, il doit partager son emploi du temps entre  :

 

  • Préparer les rations alimentaires et les distribuer,
  • Surveiller quotidiennement l’état de bonne santé des pensionnaires du zoo,
  • Nettoyer les enclos, les cages et les abris,
  • Mettre en place des enrichissements pour stimuler l’activité des animaux.

 

Ces dernières activités sont régulières et se font généralement tous les jours. Aussi bien durant la semaine que le week-end. Mais d’autres boulots sont moins fréquents, mais nécessite une excellente réactivité. Citons par exemple :

 

  • Donner des médicaments à un animal en suivant les prescriptions du vétérinaire,
  • Réparer un élément défectueux d’un enclos afin que les animaux ne se blessent pas ni s’en échappent,
  • Préparer une loge pour un nouvel animal en provenance d’un autre zoo.

 

Le soigneur animalier peut aussi travailler à l’aménagement d’un enclos ou d’une volière. Il est alors un bon bricoleur et sait réaliser des travaux de petites maçonnerie. Mais on connaît des soigneurs animaliers qui sont parfaitement aptes à construire un abri maçonné.

 

Dans le terme jardin zoologique il y a le mot “jardin”. Les zoos sont aussi des espaces de verdure et les soigneurs animaliers peuvent aussi être mis à contribution pour planter des végétaux et les entretenir. Avoir la “main verte” est donc utile.

 

Les soigneurs animaliers doivent aussi nettoyer les zones de travail. La cuisine qui permet de préparer les aliments des animaux doit être nettoyé au moins une fois par jour. Il en va de même des zones de stockage et autres quarantaines qui doivent rester dans un état de grande propreté. L’hygiène est, en élevage, l’une des clés du succès.

 

Enfin, le soigneur animalier peut parfois s’occuper d’animer des activités pour les visiteurs. Il devient alors soigneur animateur. Dans certains établissements particulièrement actifs, pour sensibiliser le public, le soigneur animateur partage son temps équitablement entre les visiteurs qu’il faut éduquer et les animaux dont il faut prendre le plus grand soin.

 

Cette polyvalence du métier de soigneur animalier est particulièrement prononcée dans les plus petits établissements qui ne disposent pas d’équipes spécialisées comme c’est le cas dans les grands parcs zoologiques.

 

Quelles sont les qualités d’un soigneur animalier ?

 

Si vous êtes arrivé jusqu’à ces lignes il y a fort à parier que le métier de soigneur animalier vous intéresse. Mais peut-être que ce qui va suivre va vous rebuter. En effet, le métier de soigneur animalier est particulièrement exigeant et à une forte emprise sur la vie personnelle. Voyons plutôt. Le soigneur animalier doit :

  • Être capable de travailler durant le week-end, les jours fériés et les vacances en roulement avec ses collègues
  • Savoir communiquer efficacement avec les autres membres de son équipe et le personnel encadrant
  • Être apte à bosser en extérieur quelles que soient les conditions météorologiques
  • Ne pas avoir peur d’être en contact avec les excréments, car ceux-ci sont manipulés tous les jours
  • Respecter les protocoles d’élevage et appliquer précisément les procédures
  • Être capable de respecter les consignes de sécurité car le travail avec certains animaux peut être dangereux.

 

Bien entendu, le métier de soigneur animalier est physique et il faut des dispositions pour travailler à l’extérieur par tous les temps. Mais pour acquérir les autres compétences qui font un bon soigneur animalier, il est possible de passer par une formation.

Quelles études pour devenir soigneur animalier ?

 

Plusieurs centres de formation et écoles de soigneur animalier existent en France et de plus en plus de soigneurs animaliers sont passés par l’une d’entre elles. Elles dispensent des programmes adaptés et enseignent la biologie et les comportements des animaux, l’entretien des équipements et la conduite d’engin agricole, la pédagogie et la médiation au public.

 

Certaines écoles sanctionnent leur formation par un titre professionnel reconnu par l’état alors que d’autres ne délivrent qu’un certificat. Il faut donc savoir faire la différence entre les cursus qui s’offrent à vous. Les sites internet ne sont pas toujours précis et pour certains sincères sur la reconnaissance des écoles par l’état.

Si vous souhaitez en savoir davantage sur le métier de soigneur animalier et surtout les parcours de formation qui vous permettront d’intégrer un parc zoologique, nous vous conseillons d’acquérir “objectif soigneur animalier”. Il contient les renseignements pour tout savoir,choisir les bonnes études et enfin réaliser ses rêves.

Ce guide pratique contient le témoignage d’un professionnel

Acheter “objectif soigneur animalier” sur Amazon

 

Ce guide répond aux questions suivantes :

 

  • Qu’est ce que le métier de soigneur animalier ?
  • Quelles sont les qualités du soigneur animalier ?
  • Comment devient-on soigneur animalier ?
  • Quelles sont les formations qui délivrent un titre professionnel, un diplôme ?
  • Quels sont les dispositifs de financement ?

Mais vous retrouverez également des résultats de sondages auprès de soigneurs animaliers et l’avis des responsables des parcs zoologiques sur les différentes écoles. Un point est fait au sujet des formations à distance et de leur intérêt pour l’apprenant. Et finalement, il sera question des stages en parc zoologique.

Nous espérons que cet article vous aura apporté quelques informations et éclaircissements. Si des questions perdurent, nous vous conseillons de vous rapprocher d’un parc zoologique et pourquoi pas de rencontrer un soigneur animalier pour obtenir des réponses et des conseils.

Nous vous souhaitons bonne continuation dans votre projet professionnel.

 

D’autres livres de Jean Michel Dupuyoo sur les parcs zoologiques

 

D’autres livres :

 

 

Laisser un commentaire