Comment créer un bassin de jardin avec une fontaine, des poissons ?

Comment créer un bassin de jardin avec une fontaine, des poissons ?

Comment faire un bassin de jardin ? L’esthétique, les cascades, les fontaines, les végétaux, les techniques de base, les erreurs à ne pas commettre …

D’autres livres :

Ebook Construire une piscine naturelle Aménager un étang de baignade paysagé

 

Créer simplement un bassin de jardin

Bassins Cascades Fontaines Plantations

Eric Lenoir

Construire un jardin aquatique :

  • le budget : ce qui est le plus coûteux est la main d’œuvre, les matériaux et le matériel (le terrassement, la maçonnerie, les pompes, les systèmes de filtration, les bâches, les éléments de décoration et les roches).

Voir le livre sur Amazon

Il ne faut pas économiser sur le prix de la bâche qui peut avoir une longévité de 15 à 25 ans … Évidemment plus la réalisation sera importante, plus elle nécessitera des moyens financiers et techniques. L’équilibration écologique d’un petit bassin est plus difficile ; il y a des changements plus rapides de température et les végétaux sont plus difficiles à contenir.

  • L’auteur donne des conseils pour intégrer harmonieusement son bassin dans le jardin ; les formes régulières et irrégulières, la pose d’une margelle, les bordures de pavés, la pose d’un pont ou ponton, un banc … Le bassin paysager, le bassin zen ou japonais
  • L’aménagement à but écologique : offrir le gîte et le couvert aux animaux et favoriser ainsi une biodiversité bien utile au potager.

La technique de base :

  • il faut songer à prévoir l’évacuation de l’eau pour les grands bassins en cas de fortes pluies, comment on peut faire l’appoint d’eau en été ?
  • Les différents matériaux pour l’étanchéification : l’argile, la résine synthétique, le béton, les membranes étanches (EPDM).
  • Quelle dimension de bâche prévoir ? Les bassins aux formes irrégulières, délimiter les contours, les bords de la bâche.
  • Mettre en place la structure du bassin avec cascade ;
  • creuser, mesurer, mettre la bâche en place, le remplissage.
  • Les plantations de végétaux : tenir compte des préférences des plantes.

1 mode d’emploi en images pour créer un bassin simple et naturel (pas à pas avec 50 images).

Réaménager ou modifier un bassin existant :

  • le maintien des berges avec la plantation de végétation, l’enrochement, la création de retenues, la création de gabions, le bardage, le mur maçonné. Pour chaque solution, l’auteur nous donne les avantages et inconvénients ;
  • les erreurs à éviter : “ne pas protéger les végétaux contre les animaux nuisibles (canards, ragondins, lapins, carpes Koï et herbivores). Utiliser un grillage à poules … Autres erreurs : implanter des plantes trop envahissantes sans prendre de précaution et vouloir éradiquer les plantes sauvages, ne pas tenir compte de la fluctuation du niveau d’eau, négliger la zone de faible profondeur, faire des berges abruptes, choisir des espèces exotiques peu robustes …
  • L’entretien : la réparation d’une géomembrane.

Réaliser une cascade, une fontaine et des jardins d’eau en bac :

  • la création d’une cascade avec une apparence en “marche d’escalier” est intéressante ;
  • le positionnement des rochers et graviers ;
  • quel pompe choisir ? Déterminer la puissance et le débit de la pompe, le diamètre des tuyaux, les câbles d’alimentation, la géomembrane, la mise hors-gel, etc.
  • Installer un mini-jardin d’eau en bac, les bassins préformés en plastique, le lagunage, le rendement de la phytoépuration.

Les plantes pour jardins aquatiques :

il faut être prudent, on se retrouve rapidement avec un petit bassin peuplé seulement d’iris, massettes et nymphéas gigantesques, aux dimensions inadaptés à notre installation. C’est pour cela que l’auteur recommande de chercher plutôt des conseils auprès des spécialistes, des pépiniéristes plutôt que des revendeurs.

  • Des conseils de plantation, la fertilisation, la densité de plantation ;
  • pour les plantes de bassin et de berges, la profondeur de plantation et le développement sont essentiels pour bien les choisir ;
  • un tableau de 14 pages avec les différentes plantes : la profondeur d’implantation, la hauteur, l’épuration/oxygénation, la fixation des berges, la rusticité, ombre ou soleil, mellifère, etc.
  • Les maladies, les parasites des plantes, affronter la sècheresse, l’hivernage des plantes, les plantes résistantes aux canards ;
  • les algues filamenteuses : avec les premières chaleurs, l’eau du bassin devient verte. Cela peut provenir d’une eau riche en nitrates,  (causés par une forte population animale ou à un lessivage des sols agricoles),d’un PH inadapté, d’un couvert végétal trop faible, etc. Avec ces algues, il y a peu d’oxygène disponible, la végétation subaquatique ne peut plus profiter des UV, cela entraîne un appauvrissement de la faune et de la flore … L’auteur donne plusieurs méthodes pour limiter la prolifération de ces algues vertes.

Les animaux auxiliaires du bassin :

les poissons rouges, les insectes, les grenouilles, les crapauds, les tritons, les salamandres, etc.

Quelques idées :

  • il est possible d’avoir un bassin sans l’entretien d’une pompe, sans électricité et sans filtration : les plantes peuvent vivre naturellement. Beaucoup d’entre elles aiment une eau calme, même turbide et stagnante comme dans les marais ;
  • un bassin en ciment n’est pas plus durable qu’une bâche ;
  • une piscine écologique peut coûter aussi cher qu’une piscine traditionnelle si elle est conçue de manière complexe ;
  • la profondeur n’est pas obligatoire : 70 cm sont suffisants pour beaucoup de poissons ;
  • etc.

1 glossaire, 1 bibliographie et 1 index.

Avis : il est adapté aux débutants : toutes les bêtises à ne pas commettre sont dans ce livre.

L’auteur insiste beaucoup sur l’esthétique, il nous fournit de nombreuses photos avec des aménagements harmonieux. Il y a des photos, des dessins, des tableaux.

Acheter le livre sur Amazon

 

Réaliser et entretenir un étang, un bassin

Peter Himmelhuber

Livre de 95 pages

  • Choisir le bon emplacement : quelques conseils écologiques.
  • Aménagements pour assurer la sécurité autour du bassin
Voir le livre sur Amazon

Les outils et matériaux nécessaires :

  • les feuilles en plastique pour bassins étanches : elles peuvent s’avérer toxiques. Assurez-vous que votre matériel résiste au gel et que vous avez bien enlever les grosses racines et les pierres. Il est préférable d’acheter la feuille qu’une fois les travaux d’excavation terminés ;
  • le plastique rigide des bassins préfabriqués présente une solidité et une durabilité supérieures à la toile plastifiée. La pose est assez délicate, car le matériau est rigide et peu maniable ; il faut préparer une excavation plus grande que le bassin et la garnir de sable avant de mettre le bassin en place ;
  • les bassins en béton : solide et durable. Ils permettent de réaliser des formes libres et incurvées. Un treillis métallique est indispensable pour absorber la pression provoquée par l’eau et les mouvements du sol ;
  • l’argile et la terre glaise : ce sont des matériaux naturels, mais ils ne sont pas parfaitement étanches. La fabrication en argile est conseillée seulement si vous avez une terre très argileuse. Pour assurer une étanchéité parfaite d’un bassin en terre glaise, il est bien de recouvrir le fond d’une mince couche de caoutchouc ;
  • le bois : il faut utiliser un bois résistant naturellement aux intempéries, vous pouvez utiliser des bois résistants comme le chêne ou le mélèze. Le bois associé à un matériau synthétique est conseillé ;
  • les pompes et les filtres : n’investissez dans une pompe de forte puissance que si vous voulez une cascade ou un grand jet d’eau.

Applications pratiques :

  • la qualité de l’eau : la teneur de l’eau en oxygène, la teneur en calcaire, le pH, l’eau de pluie, la température, etc.
  • Les plantes aquatiques et les plantes de rivage, les substrats de plantation, la multiplication des végétaux ;
  • la faune aquatique ;
  • calculer le volume du bassin et la quantité de matériau nécessaire : soyez large dans vos mesures pour éviter de devoir racheter une quantité supplémentaire (une feuille plastique supporte mal les raccords). Les dénivellations du bassin peuvent être prises en compte seulement après l’excavation terminée ;
  • la profondeur du bassin : des berges en pentes raides sont déconseillées ;
  • les travaux de terrassement ;
  • réaliser une pompe à énergie solaire ;
  • entretenir son bassin …

D’autres renseignements sur ce livre dans l’article sur l’aménagement et l’entretien d’un étang.

Avis : petit livre avec plus de 300 photographies en couleur. Livre adapté pour un débutant.

Acheter le livre sur Amazon

 

Ebook d’un maçon : Construisez votre Mur de Pierre

 

Quelques conseils pour éliminer les lentilles , il vaut mieux éviter les produits chimiques

Laisser un commentaire