Comment apprendre à faire des poteries à la main ?

Comment apprendre à faire des poteries à la main ?

2 livres sur la poterie à la main : des conseils pour choisir l’argile, la peinture, pour modeler à la main, des idées pour des objets décoratifs ou utiles. Avec ou sans tour de potier, vous trouverez des idées pour façonner des poteries.

D’autres livres :

 

Ebook L’ART DE FABRIQUER DU SAVON

 

La poterie facile

Sara Pearch

Comment apprendre facilement la poterie ?

  •  Où trouver la terre pour la poterie ? Quel sol ? Quelle quantité d’argile choisir ?

Il y a deux sortes d’argiles :

Voir le livre sur Amazon

les premières dites résiduelles ou primaires, se trouvent à la même place que la roche mère dont elles sont issues. Les secondes, dites secondaires ou sédimentaires, sont constituées de particules qui ont été déplacées ou charriées par les éléments loin de leur terrain d’origine et se sont déposées ailleurs sous forme de sédiments.

Il faut utiliser des argiles sédimentaires en poterie : elles ont une texture plus lâche et plus fine qui les rend malléables. Au cours de leur déplacement naturel, elles se sont chargées de minéraux variés, ce qui modifie leur couleur et leur caractéristique. Votre choix dépendra de ce que vous voulez en faire, ainsi que du type de four dont vous disposez, car chacune demande une température de cuisson différente.

Les quatre qualités principales sont l’argile de potier, le grès, la faïence et l’argile chamottée. Les poteries présentées dans ce livre ont été réalisées en argile de potier blanche.

  •  Puis la préparation de l’argile avec le pétrissage : elle doit devenir lisse et plastique, et ne contenir ni grumeaux ni bulles d’air susceptibles d’exploser dans le four et de détruire la poterie.
  • Puis comment tourner les poteries ? Les techniques de base. L’amincissement, les colombins, les plaques et le tournage : pour chaque étape, Sarah Pearch nous fournit jusqu’à 6 photos.

Quelle peinture pour poterie en terre cuite ?

  • Émaux et oxyde, commercialisés sous forme de poudre, s’appliquent au pinceau, ce qui vous donnera l’occasion, d’exprimer votre créativité en vous amusant. Délayez-les dans de l’eau pour préparer le jus, qui doit être bien lisse et sans grumeaux (ceux-ci en séchant, formeraient de petits nodules durs à la surface de votre poterie). Préparez un mélange assez épais, car trop dilué, il donnerait des tons fades. Certaines couleurs se modifient au cours de la cuisson : procédez à des essais sur un échantillon d’argile avant de les utiliser …
  • Texture et décoration : fabriquer une estampe, des objets qui serviront à texturer ou imprimer l’argile ;
  • décor à l’engobe.

Comment faire pour la cuisson et l’émaillage ?

  • Les précautions à prendre :
  • la préparation de la glaçure : veiller à bien la mélanger, une pâte onctueuse garantit un fini impeccable à toutes vos créations ;
  • l’application de la couverte : veillez à ne pas superposer les couches au pinceau pour éviter un résultat inégal. Plusieurs couches fines permettent d’obtenir un vernis régulier. De nombreux potiers utilisent un pinceau très large. Si vous disposez d’une grande quantité de couverte, le meilleur moyen de l’appliquer est le trempage …
  • Le choix du four et les accessoires ;
  • le biscuitage, l’émaillage.

Les différents modèles et les différentes techniques :

les techniques de l’amincissement, des colombins, de la plate, du tour. 25 guides pratiques pour fabriquer un diffuseur de parfum, boutons et perles, vase à col resserré, saladier, bougeoir, carreaux, tasse, cruche, pot à épices, assiette, etc.

Avis : un grand choix de poteries utiles ou décoratives pour s’initier et maîtriser les techniques de base. Ce livre vous servira autant pour améliorer votre savoir-faire technique que pour développer vos aptitudes artistiques.

Acheter sur Amazon

 

 

Et si j’apprenais… La poterie

Juan manuel et Maria José Becerra

Le B A BA pour apprendre la poterie :

  • La terre : types et caractéristiques, l’argile rouge, le grès et la pâte chamottée.
  • Les outils : le matériel adapté pour la mise en forme de la pièce, sa décoration ou sa finition.
Voir le livre sur Amazon
  • La cuisson des pièces : le four à sciure, un moyen de cuire l’argile qui, bien que précaire, est néanmoins suffisant pour assurer la conservation des pièces. Pour pouvoir installer chez soi un four à sciure, il faut disposer d’un espace libre (cour, balcon ou terrasse), d’un bidon métallique (un bidon en fer-blanc convient parfaitement), des briques creuses qui retiennent la chaleur, et naturellement de sciure. Les auteurs nous fournissent des photos et des explications sur ce système de cuisson très élémentaire.
  • Les techniques de base : comment pétrir l’argile ? Comment savoir si on a bien pétri l’argile ? Doser l’humidité de l’argile ? Façonner une base ? Comment éviter que la plaque adhère au pal de travail ? Pour éviter ce genre de problème, saupoudrez de cendres le plan de travail avant d’aplanir l’argile.
  • Modeler et poser une anse.
  • Comment conserver une pièce inachevée ? Prenez un film plastique et recouvrez-en la pièce. Enveloppez soigneusement la pièce pour qu’elle soit entièrement à l’abri de l’air …

12 réalisations détaillées pas à pas :

une initiation progressive pour faire bols, pot à sel, jardinière, pot carré ou cylindrique, boite, vases bougeoir, assiette, etc.

Avis : utile pour débutant, car il y a beaucoup de photos pour apprendre les gestes (jusqu’à 6 photos par page). Avec ce livre vous pouvez expérimenter : de nombreuses idées pour créer vos propres objets décoratifs sans tour de potier, des formes élémentaires ou des objets originaux.

Acheter sur Amazon

 

Ces 2 livres sur la poterie sont complémentaires : ils apportent chacun des détails et des modèles différents.

 

Laisser un commentaire