Comment surmonter l’inquiétude et les soucis ? Les conseils de Dale Carnegie

 

 

Comment arrêter de s’inquiéter, de se faire du souci ? Pourquoi êtes vous inquiet ? Qu’est-ce qui préoccupe votre esprit ? La vie semble être une mer agitée. Et chaque vague est un nouveau problème à résoudre. On dirait que le sens de la vie est de résoudre des problèmes ! Notre esprit n’aide pas, nous nous inquiétons constamment de tout. La vie de la plupart des gens tourne autour de l’inquiétude et cela les épuise mentalement et physiquement.

Mais il y a une solution. Dans cet article, inspiré du livre “comment dominer le stress et les soucis“, son auteur Dale Carnegie nous montre ne plus être inquiet, comment contrôler nos soucis et éliminer nos pensées négatives afin que nous puissions faire face à nos problèmes avec plus de sérénité et moins d’inquiétudes.

Dale Carnegie donne des conseils afin de savoir comment développer un esprit plus apaisé et concentré. Ils permettent de ne plus se détruire physiquement et psychologiquement par le stress et l’anxiété. Cela vous aidera à résoudre les problèmes plus efficacement.

Les méthodes de ce livre sont étonnamment puissantes d’autant plus qu’il a été écrit, il y a plus de 70 ans. Dale Carnegie a vécu la Grande Dépression de 1929 et la Seconde Guerre mondiale. Donc, vous devez admettre que ce gars savait une chose ou deux sur l’inquiétude. Il nous montre que s’inquiéter est complètement facultatif. Ce n’est pas quelque chose avec lequel vous devriez vivre.

Ce livre est un classique, il a été publié en 1948 et a été vendu à plus de 6 millions d’exemplaires dans le monde entier.

Comment vaincre l’inquiétude ?

Ce n’est un secret pour personne que trop de souci vous draine, vous rend fatigué, tendu, trop émotif. C’est très stressant pour votre corps, nous savons tous par expérience que s’inquiéter tout le temps n’est pas une façon saine de vivre. Alors comment pouvons-nous arrêter ou réduire l’inquiétude ? C’est le sujet de ce livre de Dale Carnegie.

Faut-il s’inquiéter pour trouver une solution ?

Beaucoup de personnes s’inquiètent de tout : les notes, le travail, les enfants, l’argent… Comment avoir un esprit tranquille ? Comment se faire aucun souci ?L’inquiétude, est-elle nécessaire pour résoudre un problème ? Faut-il s’inquiéter pour trouver une solution ?

L’esprit peut trouver une solution sans avoir besoin de s’inquiéter.

Il y a près d’un siècle, Dale Carnegie donnait des cours d’art oratoire à New York. Il a alors vu à quel point ses étudiants luttaient contre l’inquiétude, ils se faisaient du souci pour des choses qui n’en valaient pas la peine. Après avoir appris une série de techniques anti-inquiétude, les élèves de la classe de Carnegie ont testé ses techniques anti-inquiétude et ont rapporté leur efficacité.

L’histoire vraie d’une personne paralysée par la peur 

En 1942, Galen Litchfield, un Américain, dirigeait une compagnie d’assurance asiatique à Shanghai lorsqu’un amiral japonais est entré dans son bureau. Les Japonais avaient récemment envahi la Chine et l’amiral a exigé sous la menace d’une arme que Galen Litchfield liquide les actifs de l’entreprise et les livre à l’Empire japonais.

Litchfield a fait ce qu’on lui a dit : il a liquidé tous les actifs de la société à l’exception d’un bloc de 750 000 $ titres qui appartenaient à la succursale de sa société de Hong Kong.

Quelques jours plus tard, l’amiral japonais a découvert ce que Litchfield avait fait. Bien sûr il était paralysé par la crainte de défier l’armée japonaise. Mais il se ressaisit et est allé à sa machine à écrire. Il a écrit deux questions : “de quoi je m’inquiète ?” et “que puis-je faire à ce sujet ?”

Il a tapé la réponse à la première question : il avait peur d’être jeté en prison et d’être torturé. Puis il a passé les heures suivantes à penser et écrire différents plans d’action.

Pourquoi craindre le pire ? L’expérience lui a prouvé que 50 % de ses soucis avaient disparu une fois qu’il était arrivé à une décision claire et définitive. Et encore 40 % a disparu une fois qu’il a commencé à exécuter la décision qui avait la plus grande probabilité d’un résultat positif.

Voir le livre

Puis Litchfield est entré dans le bureau de l’amiral japonais et a agi comme si de rien n’était. L’amiral le fixa comme il l’avait toujours fait, mais ne dit rien. Six semaines plus tard, l’amiral est retourné à Tokyo et Litchfield ne l’a plus jamais revu.

Comme vous pouvez le constater, il existe un remède efficace pour arrêter d’être inquiet, ne plus être troublé afin d’avoir une pensée positive et de commencer à vivre de manière plus productive.

Développer un esprit plus apaisé

La prochaine fois que quelque chose vous inquiète, prenez un stylo et du papier et notez ce qui vous inquiète. Puis demandez-vous ce que vous pouvez faire à ce sujet. Après avoir décrit votre inquiétude en détail, écrivez au moins trois plans d’action, puis décidez quel plan d’action a le plus de probabilité d’un résultat positif. Si la décision est trop difficile à prendre, cherchez la meilleure option pendant cinq minutes et arrêtez de vous inquiéter. Si nous agissons après avoir pris une décision, notre inquiétude s’estompe et nous pouvons éliminer les 10 % restants de nos soucis.

 Willis Carrier a su surmonter son inquiétude

Willis Carrier a inventé la première unité de climatisation électrique et a passé plus de 20 ans à construire sa société de transport. Mais au début de sa carrière, il a travaillé comme ingénieur. Il installait des équipements dans des usines à gaz lorsqu’un projet a commencé à mal tourner. Le transporteur était rongé par l’inquiétude, il craignait de perdre son emploi et de ternir sa réputation.

Alors comment a-t-il surmonté l’inquiétude ? Le lendemain, le projet avait échoué, sa réputation était perdue et il était au chômage. Mais  Willis Carrier était toujours en vie et il savait que s’il travaillait dur, il pourrait trouver un nouvel emploi et se remettre sur pied en apprenant à vivre avec le pire des scénarios.

Finalement, son inquiétude s’est dissipée, il a pensé que l’ajout d’équipements supplémentaires à son projet pourrait atteindre le résultat souhaité par le client. Après la mise en œuvre de sa nouvelle solution, le projet a fonctionné. Son entreprise est passée de potentiellement perdre vingt mille dollars pour gagner quinze mille dollars, ce qui était une petite fortune en 1899.

Les conséquences de l’inquiétude

Willis Carrier dit que l’une des pires caractéristiques du fait de s’inquiéter, c’est que cela détruit notre capacité à nous concentrer. Lorsque nous nous inquiétons, notre esprit saute ici et là, partout et nous perdons tout pouvoir de décision. Être soucieux est une perte de temps et d’énergie.

Cependant, lorsque nous nous forçons à affronter le pire et que nous l’acceptons mentalement, nous éliminons toutes ces vagues imaginations. Nous ne nous tracassons plus, nous nous mettons dans une position dans laquelle nous sommes capables de nous concentrer sur notre problème.

Pensez à votre plus gros problème en ce moment

Cette technique préparera votre esprit à faire face à ce problème. Tout d’abord, demandez-vous : « Quelle est la pire chose qui puisse arriver si je ne résous pas ce problème ?” Pensez au pire des cas, si tout se passait mal, que se passerait-il ? Maintenant, la clé est d’imaginer que cela s’est réellement produit et d’en accepter les conséquences.

Aussi difficile que cela puisse être, acceptez cette réalité. De cette façon, vous vous faites un lavage de cerveau pour penser que le pire est déjà arrivé, et il ne reste plus qu’à accepter les conséquences et passer à autre chose.

Voir le livre

Pour mettre fin à cette technique, retournez dans le présent et réalisez que vous êtes dans un environnement plus paisible.

Accepter le pire

Dans son livre, Carnegie nous recommande d’accepter le pire. Cela nous tire des tracasseries et des incertitudes dans lesquelles nous tâtonnons quand nous sommes aveuglés par le souci. Nous plantons ainsi solidement nos pieds sur la terre.

En acceptant le pire des cas, votre esprit est prêt à travailler sans cette peur de l’échec. Quand nous acceptons le pire, nous n’avons rien à perdre. L’acceptation du pire scénario peut paradoxalement nous donner beaucoup de force. Et nous pouvons nous concentrer sur la résolution du problème sans nous noyer dans les soucis. Chaque fois que vous vous inquiétez, souvenez-vous de ce qui suit : si c’est dans le passé, c’est déjà mort, il n’y a pas d’inquiétudes à avoir.

Un moyen simple d’expérimenter le pouvoir d’accepter le pire est de créer une liste des tâches que vous devez faire aujourd’hui. Après avoir dressé une liste des tâches urgentes et importantes, vous devez prendre du recul. Cette prise de recul vous permet d’accepter qu’à la fin de la journée, rien sur cette liste n’a été exécuté.

Après avoir accepté cette amère réalité, demandez-vous : “comment puis-je améliorez cette journée horrible maintenant ?”

Toute tâche que vous accomplirez sera soudain un bonus. Une liste qui vous inquiétait devient une liste d’opportunités. Quand vous prenez le temps d’analyser votre inquiétude puis d’accepter le pire et de vous améliorer là-dessus, il y a de bonnes chances que vous réussissiez à éliminer l’inquiétude.

Imaginez que vous vivez une nouvelle vie

Les grands navires océaniques du début des années 1900 ont été conçus de manière à ce qu’une partie soit inondée. Une partie est scellée par des portes en fer étanches qui empêchent le navire de couler.

Cette analogie peut s’appliquer à votre vie, vous pouvez agir comme le capitaine d’un énorme navire qui a la capacité d’appuyer sur un bouton et de fermer les portes en fer. Pour éviter que l’inquiétude revienne dans votre vie, vivez dans des compartiments étroits dans la journée.

Le compartiment d’aujourd’hui empêche les peurs d’hier et les soucis de demain d’inonder votre esprit. Pour activer vos portes en fer, faites d’abord deux choses ; réveillez-vous chaque matin et imaginez que vous vivez une nouvelle vie. Imaginez que votre ancien moi est mort la nuit dernière et que vos soucis et vos regrets sont morts avec eux. Et ce matin est le premier jour du reste de ta vie.

Aujourd’hui prépare le succès de demain

Si vous vous occupez d’aujourd’hui, alors demain s’occupera de lui-même. Dans son livre, Dale Carnegie explique que la meilleure façon de se préparer pour demain est de concentrer toute son intelligence, tout son enthousiasme pour faire aujourd’hui le mieux possible son travail. C’est la seule façon possible de vous préparer pour l’avenir.

Pendant la Seconde Guerre mondiale, l’amiral de la marine américaine Ernest King a dit : “nous avons fourni aux meilleurs hommes le meilleur équipement que nous ayons. Nous leur avons donné ce qui semble être la mission la plus sage”. C’est tout ce que l’amiral pouvait faire, il a dormi chaque nuit, il n’était plus préoccupé, parce qu’il savait qu’il avait fait tout ce qui était en son pouvoir ce jour-là pour faire de demain un succès.

Les inquiétudes apparaissent à trois niveaux différents

Elles apparaissent au passé, présent et futur. La première chose que vous devez comprendre, c’est que vous devez laisser le passé derrière vous. Il est mort et rien de bon ne peut venir de déranger les morts. Si vous avez fait une erreur dans le passé ou que vous avez été blessé, c’est trop tard, n’essayez pas de le changer. Le passé n’existe pas, oubliez-le et laissez-le aller.

Peut-être qu’il y a de nombreuses années, vous avez beaucoup souffert, vous avez été détruit émotionnellement. Mais il faut se demander : pourquoi gaspiller des larmes, de l’énergie et du temps à vivre dans le passé ? La vie se passe en ce moment, le passé n’est fait que de souvenirs.

Il faut cultiver la capacité de les laisser partir et de ne pas s’y accrocher. Dites adieu au passé, sortez de ce cimetière et ne revenez jamais.

Mettre un ordre stop loss sur l’inquiétude

Un ordre stop loss est un moyen de limiter vos pertes financières sur le marché boursier. Si une action descend en dessous d’une certaine valeur en dollars, vous réduisez vos pertes et sortez avant que l’action ne baisse. Cela limite votre perte maximale, cela arrête essentiellement l’hémorragie. Maintenant, cette idée peut être appliquée à l’inquiétude et à d’autres sentiments négatifs. Mettez un ordre stop loss sur tout type d’inquiétude, d’angoisse, d’agacement, de colère et de ressentiment qui vous vient !

Si vous vous inquiétez de quelque chose, combien de temps allez-vous vous soucier de cette chose ? Est-ce vraiment important pour demain ou le mois prochain ou dans cinq ans ?

Comme Dale Carnegie l’a déclaré à quel moment devez-vous mettre un ordre stop loss sur cette inquiétude et l’oublier ? Refusez absolument de lui donner plus d’importance qu’elle en vaut en vous donnant des limites. Limitez votre inquiétude à cinq minutes ou une heure sur un problème particulier.

En faisant cela, vous vous donnez un sentiment de contrôle et d’autorité sur l’inquiétude, vous n’êtes plus craintif. Généralement, l’inquiétude est omniprésente et incontrôlée, c’est pourquoi elle nous ronge. Vous ne vous êtes probablement jamais dit que vous alliez seulement vous permettre de vous inquiéter pendant 10 minutes. Puis après cela, vous devez vous mettre au travail sur le problème ou passer à autre chose, c’est une solution si simple, mais efficace pour limiter le cycle sans fin de l’inquiétude.

La loi des moyennes

Gardez la loi des moyennes à l’esprit, l’avenir est régi par le hasard et nous sommes enclins à en attendre le pire. Pourtant, 90 % des choses dont vous vous inquiétez n’arriveront jamais ! Donc, avec cette loi à l’esprit, posez-vous la question suivante : quelles sont les chances que cette chose, dont je m’inquiète, se produise un jour ?

Cela semble mettre en place un arrêt sur les soucis, les ressentiments et les regrets dans la vie, mais comment savons-nous que nous ne devrions pas nous inquiéter ? Autant, le problème est inquiétant, autant, c’est devenu une habitude. Et nous savons tous à quel point il peut être difficile de briser une habitude.

L’importance de dissiper la confusion

C’est là que la formule magique de Dale Carnegie entre en jeu. La clé pour briser l’habitude de s’inquiéter réside en quelques étapes. Une solution pour réduire l’inquiétude consiste à obtenir les faits sans lesquels vous ne pouvez pas résoudre le problème.

Identifiez d’abord le problème afin d’identifier exactement ce qui vous préoccupe, ce qui vous empêche de dormir la nuit. Quel que soit ce dont vous vous inquiétez, identifiez le pire des cas. Quel est le pire résultat possible ? Cela pourrait être que vous perdiez votre travail, que votre mariage soit terminé ou que vous soyez fauché si la bourse s’effondre.

voir le livre de David Servan Schreiber

Il est essentiel que vous l’écriviez. Alors souvent, nous constatons que le problème n’est pas aussi gros que nous l’avions construit dans notre tête. C’est la confusion et l’incertitude de ce qui pourrait arriver qui nous rend vraiment si stressés par l’inquiétude.

Un autre moyen est d’accepter que cela puisse arriver. Pour exemple, je vais perdre mon travail et je ne pourrai pas payer mes factures, ma maison sera saisie et je serai sans abri. Aussi grave que cela puisse paraître, vous devez accepter que cela puisse arriver.

Comme dit précédemment, la confusion et l’incertitude causent une inquiétude excessive. Une fois que nous avons identifié le pire des cas et réussi à l’accepter, nous ressentons un sentiment de soulagement.

Un poids sera levé en dissipant la confusion et en identifiant le pire des cas. Ce sera nul, mais nous pouvons vivre avec cela.

Gardez également à l’esprit que l’acceptation n’est pas la résignation. Une fois que vous acceptez le pire des cas, vous serez beaucoup mieux équipé mentalement en terme de concentration. Vous serez aussi plus apte à la prise de décision pour travailler sur le problème au lieu de s’inquiéter.

Il faut relativiser : nos problèmes sont souvent insignifiants

Il faut apprendre à relativiser. Nos soucis viennent de l’ignorance et de la confusion. Cela signifie que vos soucis disparaîtront si vous faites briller la lumière de la connaissance sur eux. Il y a des étapes que vous devez suivre pour éliminer votre inquiétude.

Prenons comme exemple, la plus grande inquiétude de nos jours : le manque d’argent. Pour commencer, posez-vous la question suivante : de quoi suis-je inquiet ? Dans ce cas, la réponse serait :  la qualité de la vie que je veux, ou je n’ai pas assez d’argent pour payer mon crédit immobilier.

Alors demandez-vous : que puis-je faire à ce sujet ? Réfléchissez à toutes les solutions possibles : trouvez un emploi qui vous rapporte plus, démarrez une entreprise, freelance, conseil, apprenez à investir votre argent, vendez vos affaires… Une fois que vous avez écrit toutes les solutions possibles devant vous, prenez une décision prudente.

Les difficultés de notre époque

Comment relativiser ? Voyez à quel point nos problèmes sont insignifiants en observant les pages de l’histoire. On ne peux pas imaginer à quel point il a dû être difficile de vivre au début des années 1900, sans parler d’il y a quatre ou cinq cents ans.

Quand je compare juste mes problèmes à ceux des gens confrontés aux guerres mondiales ; pauvreté, famine, esclavage, camps de concentration, etc.

Nous pouvons avoir de la gratitude de marcher, de voir, d’entendre, d’avoir accès à de l’eau et à de la nourriture, d’avoir un ordinateur ou un téléphone. Nous devons compter nos bénédictions pas nos problèmes. Alors que nous pensons rarement à ce que nous avons, mais nous nous concentrons toujours sur ce qui nous manque. Donc concentrez-vous sur les 90 choses qui vont et non sur les 10 choses qui ne vont pas.

L’amélioration du pire

S’inquiéter est une perte totale de temps, car aucun problème n’a jamais été résolu par le souci des problèmes. Nos ennuis sont résolus par une pensée rationnelle et une action décisive.

Tout notre temps, notre énergie, nos efforts devraient être dirigés vers l’amélioration du pire des cas.

Une fois que vous avez pris une décision, il faut s’y tenir, ne pas aller et venir, ne pas douter de soi. Il vient un moment où nous devons décider et agir et ne jamais regarder en arrière. L’inquiétude découle de la confusion et de l’incertitude. Vous vous retrouvez coincé dans une boucle sans fin d’inquiétude, confusion et inaction.

D’abord, je pense quel est le pire qui puisse arriver. Deuxièmement, j’essaie de l’accepter mentalement. Troisièmement, je me concentre sur le problème et vois comment je peux améliorer le pire.

Accepter les choses qu’on ne peut pas changer

Il y a certaines choses que nous sommes incapables de changer. Dans la vie, nous sommes confrontés à des incidents, des ruptures brutales, des gens qui se moquent de nous. Et la plupart de ces choses sont des choses sur lesquelles nous n’avons aucun contrôle.

Vous ne pouvez pas contrôler ce que les gens pensent de vous.

Voir le livre

Chaque fois que Dale Carnegie est tenté de s’inquiéter de quelque chose qu’il ne peut pas changer, il hausse les épaules et se dit : “oublie !”

Hier est mort et demain est à naître alors ne vous inquiétez pas, concentrez-vous uniquement sur ce que vous pouvez faire aujourd’hui. Cela semble assez simple, mais c’est quelque chose que nous faisons rarement. Habituellement, nous sommes coincés dans nos têtes en revivant le passé ou en pensant à l’avenir.

Essayez de ne pas vivre dans le passé parce que vous ne pouvez rien changer à ce qui s’est passé hier ou même il y a deux minutes.

Vous pouvez certainement faire des plans pour l’avenir et apprendre du passé, mais cela ne devrait pas occuper la majorité de votre mental quotidien.

Soyez fier de vous

Il y a deux choses à viser dans la vie ; d’abord obtenir ce que vous voulez et après cela, en profiter. Seuls, les plus sages de l’humanité ont atteint ce deuxième stade.

Ne vous attendez pas à ce que les gens vous soient reconnaissants quand vous faites quelque chose de bien pour eux. Au lieu de cela, attendez-vous à de l’ingratitude. Ne soyez pas surpris ou dérangé, si vous n’attendez pas de la gratitude, vous vous épargnerez beaucoup de ressentiment et d’amertume.

Si nous voulons trouver le bonheur, donnons pour la joie de donner. Ensuite sois toi-même, si tu essaies d’être quelqu’un que tu n’es pas, tu seras absolument misérable. Si tu prétends être quelque chose que tu n’es pas, les gens le verront.

Vous ne trompez personne, mais vous-même. Les gens seront beaucoup plus intéressés par vous si vous êtes authentique et vous serez également plus heureux. Vous êtes quelque chose de nouveau dans ce monde, personne n’a jamais été comme vous ou ne sera comme vous. Alors embrassez cela, soyez vous-même avec tous vos défauts et soyez fier de vous.

Dale Carnegie parle de la critique dans plusieurs chapitres. Si c’est une critique constructive, tenez-en compte, mais si c’est une critique injuste alors voyez-la pour ce que c’est, un compliment déguisé. Il ne faut jamais être dérangé par ce que les gens disent, si dans ton cœur, tu as raison alors passe à autre chose. Ne t’y attarde pas toute la nuit !

L’importance d’être détendu

Apprends à faire des pauses et détends tes yeux, ta mâchoire, tes épaules plusieurs fois par jour.

Soyez aussi mou qu’une chaussette mouillée, comme un chiffon ou comme le chat du quartier qui se prélasse. Il n’y a aucune raison d’être tendu lors de l’exécution d’une tâche. En fait, cela nous rend probablement moins efficaces dans la tâche à accomplir.

La tension est une habitude et les habitudes peuvent être rompues, de bonnes habitudes peuvent être formées. Mettez des notes autocollantes ou un rappel sur votre téléphone pour vous le rappeler.

Concentrez-vous sur une tâche à la fois

En plus de se concentrer sur aujourd’hui, concentrez-vous sur une tâche à la fois. Imaginez à quel point vous seriez productif si vous vous concentriez simplement sur la tâche à accomplir. Utilisez aussi des rappels sur votre téléphone pour vous recentrer.

N’oubliez pas que Dale Carnegie a déclaré : “la meilleure façon de se préparer pour demain, c’est de concentrer toute ton intelligence, tout ton enthousiasme à faire le travail d’aujourd’hui.”

S’inquiéter n’est qu’une perte de temps, et ce temps perdu à s’inquiéter aurait pu être investi dans le travail sur votre entreprise, vos études ou tout ce que vous aimez. S’occuper, c’est le type de médicament le moins cher qui soit.

Quand on est occupé, on arrête totalement de s’inquiéter. Pourquoi ça marche bien ? Il y a une simple loi de l’esprit humain : il n’est pas possible de penser à deux choses en même temps.

Qu’est-ce qui vous rend heureux ?

Ou sur quoi arrêtez-vous vos pensées ?

Une circonstance ne dicte pas votre niveau de bonheur. Sur quel genre de pensée vous concentrez-vous ? La façon dont vous réagissez aux circonstances est ce qui détermine à quel point vous êtes heureux.

Cela peut sembler contre-intuitif pour certains, mais réfléchissez-y un instant. Si deux personnes peuvent avoir des réactions différentes à la même situation, il est clair que les circonstances extérieures ne sont pas responsables de votre souffrance. La plupart des gens sont aussi heureux qu’ils décident de l’être.

La tranquillité d’esprit ne vient pas des conditions extérieures, cela vient de notre attitude mentale. Un homme n’est pas tant blessé par ce qui se passe que par son opinion sur ce qui se passe. Et notre opinion dépend entièrement de ce sur quoi nous nous concentrons. Donc la meilleure façon de vous débarrasser des pensées négatives dans votre tête est de commencer effectivement à y mettre des pensées positives.

Les pensées sont quelque peu aléatoires, nous ne choisissons pas nos pensées, sinon nous ne choisirions que des pensées bonnes et heureuses. Ce sont les pensées sur lesquelles nous choisissons de nous concentrer qui sont importantes. Voyez-vous votre vie comme un défi à surmonter ou voyez-vous la vie en terme de menace, d’adversité et de malheur ?

Faites attention à vos pensées

Agissez sur quelque chose de plus grand, développez qui vous êtes, les pensées sur lesquelles vous vous concentrez ! Pilotez vos comportements et vos actions, faites attention à votre esprit et à ce à quoi il s’accroche. Ou vous vous plaignez que la vie est dure, que votre vie est nulle ou vous prenez la responsabilité de votre vie en étant proactif.

Ou vous êtes la victime de votre vie, ou vous êtes le héros. Pour arrêter de s’inquiéter, il faut s’occuper à travailler sur nos objectifs et à aider les autres. Vous ne pouvez pas penser à plus d’une chose à la fois, alors si vous vous occupez de quelque chose de constructif, vous n’avez pas le temps de vous inquiéter. Remplissez votre vie d’activités stimulantes qui vous passionnent et vous chasserez l’inquiétude, vous vous perdrez dans l’action.

L’inquiétude frappe plus fort lorsque vous n’êtes pas occupé lorsque vous êtes juste assis à vous ennuyer. Trouvez votre passion, votre mission dans la vie. Développez cette compétence pour en faire quelque chose de grand. Vous deviendrez tellement immergé dans le processus d’accomplissement de cet objectif que vous aurez l’impression de ne pas avoir de temps à perdre, à vous soucier de problèmes.

La plupart d’entre nous accorde plus d’attention et de temps aux petites décisions de notre vie. Quel film nous allons regarder ? Quels vêtements allons-nous acheter ? Il faut apporter de l’attention aux vraies décisions importantes de notre vie, à ce que vous voulez faire de votre vie, à vos objectifs.

Lorsque vous aidez quelqu’un d’autre, vous vous oubliez vous-même et vos soucis. Vous ne vous aidez pas en restant dans Fantasy Land. Quand tu es bon avec les autres tu es bon avec toi-même.

Qu’est-ce que vous voulez faire ?

Prenez une décision consciente qui correspond à votre objectif de vie. Et ne laissez pas les autres influencer cette décision. A la fin, c’est votre vie, pas la leur. La théorie est terminée et il est temps d’agir. Il est essentiel que vous fassiez confiance à votre intuition et que vous commenciez à mettre votre décision à exécution. Acceptez le pire des cas et agissez sans soucis pour améliorer la situation.

Malgré la connaissance de ces techniques, de temps en temps, vous continuerez à vous inquiéter. C’est pourquoi il est essentiel que vous appreniez à être attentif. Essayez de faire très attention à votre esprit. S’il veut s’évader dans le passé ou le futur, ramenez-le doucement dans le présent. L’esprit humain ne peut pas se concentrer sur plus d’une chose à la fois. Essayez d’être complètement engagé dans l’activité que vous effectuez actuellement.

Cet état d’esprit vous donnera les meilleurs résultats. Vous remarquerez que vous pouvez résoudre des problèmes, vous trouverez des solutions à vos problèmes sans avoir à vous inquiéter constamment.

Imaginez vivre sans avoir à se sentir inquiet, stressé ou anxieux, parce que votre esprit sera complètement concentré et consacré au présent.

En résumé

Si vous voulez arrêter de vous inquiéter et commencer à vivre, éliminez 90 % de vos inquiétudes en notant vos inquiétudes avec précision. Et puis écrivez au moins trois plans d’action que vous pouvez prendre, choisissez un plan et prenez des mesures. Vous éliminerez toute inquiétude restante en acceptant le pire et en vous demandant comment améliorer le pire.

Enfin pour éviter que de nouveaux soucis reviennent dans votre vie, compartimentez les journées en imaginant que chaque jour est une nouvelle vie. Dites vous que si vous vous occupez au mieux d’aujourd’hui, demain s’occupera de lui-même

C’était l’essentiel que j’ai recueilli de la façon d’arrêter de s’inquiéter et de commencer à vivre de Dale Carnegie.

La clé d’une belle vie n’est pas d’éviter tous les problèmes auxquels vous êtes confrontés, mais d’être capable de gérer les plus difficiles qui se présentent à vous, d’avoir du recul. Dans ce livre, Dale Carnegie explique comment gérer les plus gros problèmes de votre vie comment arrêter de se soucier des problèmes.

Je vous recommande fortement de lire ce livre, il a aidé beaucoup de monde, car ce sont de puissantes stratégies pour vaincre tous les soucis de votre vie.

 

Comment dominer le stress et les soucis

de Dale Carnegie

 

Amazon      Rakuten      Fnac

 

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

0 Partages
Tweetez
Partagez
Enregistrer
Partagez