1 livre : comment garder au frais sans frigo ?

1 livre : comment garder au frais sans frigo ?

Un livre sur la conservation sans frigo. Quoi cuisiner ? Comment garder au frais ? Des astuces pour la conservation.

Le saviez-vous ? Il existe un réfrigérateur solaire !

D’autres livres :

 

Notre aventure sans frigo ou presque …

Marie Cochard

Voir sur Amazon

Quoi cuisiner lorsqu’on veut vivre sans frigo ?

  • Des produits frais et non transformés :
  • la meilleure conservation commence par l’achat de saison et en circuit court : les fruits et légumes qui n’ont pas voyagé en camion se conservent à température ambiante, parfois juste à l’abri de la lumière. L’auteur ne met plus au frais que des boissons fraiches, des yaourts ou un peu de charcuterie pour la journée. Elle a diminué sa consommation de viande, de produit laitier, baissé son gaspillage alimentaire (plus le frigo est grand, plus on le remplit) et elle transforme ses aliments.

Comment garder au frais hors frigo ? Quel aliment se conserve facilement ?

  • Comme les anciens : faire des conserves maison permet de stocker facilement les aliments. On peut les disposer dans un cellier, une cave, d’un garde-manger, etc.
  • Privilégier les vieux outils et les vieux contenants à chiner : bocaux en verre, les pots en grès, pyrex , duralex plutôt que le plastique ;
  •  conserver les aliments dans du papier sulfurisé, des sacs en papier kraft ou tissu, ou dans un panier en osier.
  • astuce pour mieux conserver les légumes : ne lavez pas. Gardez la couche de terre ou de sable qui les enveloppe, car elle a un effet protecteur. Enlevez seulement la terre des légumes juste avant de les cuisiner ;
  • certains fruits tels que les pommes et les bananes dégagent beaucoup d’éthylène, un gaz qui accélère la maturation des fruits. Donc il est préférable de les éloigner des fruits dont vous souhaitez freiner le mûrissement. Marie Cochard nous dévoile le B A BA des associations.

Comment stocker pour la conservation hors frigo :

  • température, luminosité ou obscurité, matériaux et contenants employés sont importants !
  • comment éviter que l’ail, l’échalote  germent et se déshydratent à basses températures et à l’humidité ? Il vaut donc mieux les entreposer dans un endroit sec et sombre. Évitez le plastique au bénéfice du coton, du sac kraft perforé, etc.
  • Pommes : à moins de 10°, elles perdent leur saveur, mais elles n’aiment pas la chaleur, c’est pourquoi il est profitable de les conserver à la cave. Une gousse d’ail fendue en deux, posée sur un plateau de fruits, évite leur pourrissement …
  • Pour conserver les fromages : un excès de froid bloque le processus d’évolution du fromage et anéantit le goût. L’excès de chaleur provoque une fermentation secondaire et accélère sa dégradation. Quant à l’air confiné des boites en plastique, il accélère le dessèchement du fromage. Astuce de conservation : conservez les papiers cirés offerts par la crémière au moment de l’achat, en prenant soin de les laver à l’eau, abritez les du soleil sous une cloche ajourée (en osier, en paille ou grillagée), et placez l’ensemble dans un endroit sec et frais … Quel fromage choisir sans frigo ? En ce qui concerne le roquefort et le bleu, il vaut mieux les conserver dans un beurrier à eau ou dans un linge humide pour qu’il garde intact leur taux d’humidité. Oubliez le fromage râpé : prenez une minute et râpez-le vous-même au dernier moment. Entourez tous les fromages forts d’une couronne de thym frais ;
  • comment conserver du beurre sans frigo ? Pour le beurre : le beurrier à eau en grès, ce système empêche l’oxydation et évite ainsi au beurre de rancir. L’auteur nous donne le mode d’emploi de ce beurrier breton ;
  • des astuces pour stocker radis, poireaux, pomme de terre, pêches, poires, clémentines, etc.

Des techniques anciennes de conservation sans réfrigérateur :

  • avant de perdre la nourriture : pourquoi ne pas profiter du séchage pour conserver longtemps les aliments ? Poivrons, champignons, tomates, fruits séchés (qui coûtent très chers dans le commerce). C’est facile avec un déshydrateur, un séchoir solaire ou un poêle à bois. Pour les conseils et instructions, il y a ce livre Déshydrater les aliments chez soi ;
  • comment refroidir ? Avec la technique de l’enfouissement : le principe de l’enrobage est d’isoler l’aliment du contact de l’air, le plus souvent par une épaisse couche de sable. C’est la méthode frigo du désert ou “pot Zeer”, un moyen de réfrigération naturel. Deux pots en terre cuite, l’un dans l’autre séparé par du sable. Ce dernier est imbibé d’eau, au fur et à mesure que l’eau s’évapore, l’intérieur se refroidit. Une technique utile pour fruits et légumes : les carottes, courges, etc.
  • Conseil pour conserver le pain : il suffit de bien l’envelopper dans un sac en tissu de coton ;
  • le wrap : un tissu imperméabilisé à la cire d’abeille ;
  • des recettes pour la conservation au fumage, vinaigre, sucre, sel, alcool et fermentation ;
  • les astuces pour la conservation des viandes et poissons :
  • etc.

Avis : beaucoup d’astuces pour la conservation sans frigo. Vous trouverez dans ce livre toutes les techniques pour garder au frais au court ou au long terme des aliments ! Vous ne serez pas dépourvu de connaissances sur les savoir faire des anciens ; comment on s’organisait naturellement sans frigo auparavant.

Acheter sur Amazon

 

Laisser un commentaire