1 livre : un plan d’action pour arrêter la procrastination

1 livre : un plan d’action pour arrêter la procrastination

1 livre : arrêter la procrastination de DR Piers Steel. Un plan d’action pour arrêter de tout remettre au lendemain, augmenter sa confiance en soi, des astuces pour se motiver au travail, éloigner les tentations

Comment changer radicalement et arrêter de tout remettre à plus tard ? Des conseils pour soigner la procrastination en devenant “celui qui fait les choses”.

D’autres livres :

Ebook Christian Godefroy : Les Secrets de ceux qui ont plus de temps

 

La procrastination : comment la vaincre ?

Dr Piers Steel

Livre de 286 pages

Comment combattre la procrastination en améliorant sa motivation ?

1 – Quelles sont les mesures à prendre contre le pessimisme :

Voir le livre sur Amazon

souvent la recherche d’emploi est une épreuve rude et humiliante. A mesure que les refus et les mois de chômage s’accumulent, on commence à douter de soi-même. Quelle que soient les circonstances, il faut croire que le prochain entretien vous apportera une réponse différente.

C’est la confiance en soi qui différencie celui qui réussit de celui qui remet au lendemain. Faute de cette estime de soi, le canapé vous appelle, la télévision vous distrait et ce que vous auriez pu être n’est plus qu’un rêve.

Beaucoup de procrastinateurs doutent de leur capacité à réussir, et du coup cessent tout effort. Au final, elle peut même aboutir à une procrastination chronique où vous vous convainquez que vous échouerez toujours. Notre échec devient alors une certitude parce qu’on ne fournit pas un effort suffisant. Travailler sa confiance en soi est donc primordial : la priorité est d’avoir une saine dose d’optimisme pour être motivé et persister dans les tâches difficiles.

Les 3 techniques qui fonctionnent pour améliorer l’optimisme : 

  • Une solution pour s’en sortir : tout d’abord la spirale du succès

l’astuce est de nous fixer une série de défis à relevés : apprendre à cuisiner japonais, apprendre une langue, etc. Nous augmentons ainsi notre motivation et nos capacités augmentent. Chaque victoire durement gagnée nous donne une meilleure confiance en soi et la volonté de réussir davantage. Cette solution redonne estime de soi à ceux qui souffrent de découragement chronique et qui cumulent les échecs. Chaque pas en avant est encouragé par celui qui vient d’être réussi. La réussite d’un kilomètre, d’une heure effectuée ou l’acquisition d’un nouveau savoir-faire engendrent une assurance qui se traduit par “je peux en faire un deuxième”… Les défis suivants peuvent changer le cours d’une existence en redonnant de la confiance en soi. Le secret est de commencer doucement, de diviser les grandes tâches en petites, de récompenser les améliorations, etc.

  • Puis la victoire par substitution :

les pessimistes ont l’habitude de minimiser leurs réussites personnelles par des commentaires négatifs : “j’ai eu de la chance” ou “tout le monde peut le faire”. Un encouragement d’un groupe bienveillant aide à croire que le succès vient de nos propres efforts. Un autre remède est de trouver l’inspiration dans des récits, films, conférences, association, etc.

  • La réalisation de souhaits en utilisant une représentation mentale :

la visualisation mobilise des neurones qui gravent l’action dans le cerveau comme si vous faisiez l’acte lui-même. Puis comparez la réalité à vos désirs et évitez la procrastination en vous lançant immédiatement à la poursuite de vos rêves …

Voir sur Amazon

2 – Trouver l’équilibre entre excès et manque de confiance en soi :

un excès d’optimisme peut aussi entraîner la procrastination. Vous connaissez la fable du lièvre et de la tortue ? Trop de confiance en soi peut nous amener à attendre simplement que les bonnes choses nous arrivent, ce qui diminue évidemment les chances de réussite. On sous-estime les délais nécessaires pour finir un travail. Les corvées sont souvent plus longues qu’on le pense …

Par ailleurs plus la tâche est facile et plus notre optimisme augmente même si c’est un travail qui demande un effort considérable. Une assurance excessive nourrit la procrastination : une personne trop confiante écarte les problèmes importants et tarde à réagir. Il y a une différence entre “je crois être capable” et “je crois que ça va arriver”. Donc il faut aussi un peu de pessimisme et envisager les obstacles éventuels et la façon de les résoudre. Il faut donc prévoir le pire et espérer le meilleur.

Une personne qui a des attentes excessives et irréalistes néglige souvent les petits succès : “je n’ai perdu que 2 kilos” ou “je ne suis pas allé à la piscine cette semaine” … Malheureusement, elle risque de perdre son élan et de renoncer. Il faut donc de l’équilibre : même s’il y a des relâchements, il faut reprendre et continuer les efforts. Il est difficile de se débarrasser de la procrastination, le but est de la surmonter de plus en plus souvent.

Le cumul des petits succès entraînent de bons résultats.

L’auteur nous donne un plan d’action :

  • pour anticiper les difficultés ;
  • si la procrastination s’aggrave ;
  • pour accepter l’emprise du délai.

Comment aimer son travail ou en changer ?

Les activités qualifiées de corvées ne sont pas les plus dures physiquement, mais celles qui sont ennuyeuses, donc celles que nous remettons à plus tard.

Les solutions efficaces :

  • donner de la valeur son activité en la rendant plus difficile avec le jeu, en se fixant des objectifs et en essayant de battre votre score. Par exemple, s’exercer à faire son travail de l’autre main, en moitié moins de temps, les yeux fermés, ou la compétition avec les collègues, etc.
  • Informer son entourage de nos projets augmente le plaisir et donne du sens à n’importe quelle corvée ;
  • modifier positivement l’intitulé de ses objectifs : “avoir une alimentation saine” plutôt que “ne pas commettre d’excès” ;
  • faites de votre passion votre vocation :
  • etc.

Les techniques pour améliorer sa maîtrise de soi et éloigner les tentations :

  • une solution est d’utiliser les réserves d’énergie stratégiquement, vu qu’on est plus impulsif lorsqu’on est fatigué en fin de journée. Rédiger un rapport en fin de journée n’est donc pas une bonne idée. Les oiseaux de nuit procrastinent davantage … Effectuer les corvées quelques heures après le réveil permet de travailler au maximum de votre efficacité ;
  • ne vous affamez pas ! Mangez de petites portions nutritives lorsque c’est nécessaire ;
  • agir avant que la tentation se présente en supprimant les signaux distrayants comme les alertes e-mails, fermer sa boite de messagerie, en jetant le paquet de cigarettes, etc.
  • Penser à sa tentation en terme symbolique ;
  • imaginer des issus effrayantes ;
  • etc.

Autres chapitres sur la procrastination :

Avis : des stratégies que nous pouvons utiliser à l’école, dans notre vie familiale ou dans notre activité professionnelle. Les méthodes de ce livre se fondent sur des recherches scientifiques efficaces, qui ont fait leur preuve et vous aideront à soigner la procrastination. Tout au long de ce livre, Dr Piers Steel prend l’exemple de 3 personnages qui ont chacun une forme de procrastination différente.

Acheter sur Amazon

 

Laisser un commentaire