Méditer en pleine conscience pour ne plus déprimer

Méditer en pleine conscience pour ne plus déprimer

Un traitement naturel pour la dépression : la méditation en pleine conscience. Le livre “méditer pour ne plus déprimer” nous donne des informations sur les causes de la dépression et nous fournit une série d’exercices avec un CD pour guérir et se libérer des regrets et inquiétudes, des mauvaises habitudes qui nous maintiennent dans le mal-être.

D’autres livres :

 

 

Méditer pour ne plus déprimer

La pleine conscience une méthode pour vivre mieux

Livre de 328 pages avec un 1 CD

Mark Williams, professeur de psychologie clinique à l’Université d’Oxford

John Teasdale, chercheur, travaille au département psychiatrie de l’Université d’Oxford

Voir le livre sur Amazon

Zindel segal, psychothérapeute, dirige l’unité de thérapie comportementale au centre Addiction et Santé mentale de Toronto

Jon Kabat-Zinn, professeur de médecine de l’Université de Massachussetts

C’est quoi la dépression ? Pourquoi déprime t’on ? Pourquoi tant de souffrance ?

Une connexion entre la tristesse ordinaire et les pensées négatives :

  • contrairement aux personnes qui ne connaissent pas la dépression, les personnes déprimées fabriquent une connexion entre la tristesse ordinaire et les pensées négatives. Ce ne sont pas les événements eux-mêmes qui déterminent nos émotions, mais la manière dont nous les interprétons. Même des difficultés mineures peuvent agir sur notre humeur, sur nos pensées, surtout lorsque notre moral est déjà très bas. Et nous nous retrouvons pris dans un engrenage. Alors que pour la plupart des gens, ces petites difficultés sont sans conséquence.
  • Lorsque qu’on est victime de la dépression, on fait des efforts pour sortir des sables mouvants, on s’épuise et on s’enfonce malheureusement encore davantage. Lorsque nous sommes contrariés, ce n’est pas notre humeur qui crée le problème, c’est notre façon d’y réagir qui est la cause de la dépression. Notre réaction est de ruminer sur notre vie, on se fait des reproches : on essaye de se raisonner, de comprendre ce qui ne va pas en nous, on fait des comparaisons …

Les conséquences toxiques de nos raisonnements :

  • cet enchaînement ne peut que nous faire du mal, nous angoisser et entraîner le désespoir ! Ces efforts pour comprendre notre mal-être deviennent des habitudes. Elles conduisent à une spirale descendante et à un découragement. Finalement, on renonce à ses loisirs, on perd le contact avec le monde, avec notre entourage, on renonce aux activités qui pourraient nous remonter le moral… On finit déprimé, triste, découragé, cafardeux, malheureux, désespéré. On se sent inutile, nul, incapable, indigne d’être aimé, avec l’impression d’être un raté. Ces tendances à l’autocritique sont le point de départ de l’auto dévalorisation et de la dépression.
  • Par exemple, vous croisez dans la rue une personne que vous connaissez; mais elle ne vous salue pas. La voix intérieure d’une personne déprimée va s’emballer et chercher une explication. Elle va se sentir triste, abandonnée et déprimée. En fait, elle confond la situation elle-même et son interprétation. En prenant ces pensées pour des vérités, on entretient le lien entre la tristesse et l’auto dévalorisation.
  • Les séparations, le rejet, les décès entraînent un bouleversement émotionnel normal. Le problème commence lorsque les pensées négatives deviennent récurrentes. Lorsque on se demande pourquoi on est si nul ; on trouve des réponses, des jugements sévères qui nous enfoncent encore plus dans le cafard.
  • Les auteurs nous montrent comment l’esprit, le corps et les émotions s’associent pour entretenir la dépression. Les dérèglements des habitudes alimentaires et du sommeil aggravent les choses : notre corps affecte notre état mental. Nos efforts, pour s’en sortir sont inutiles parce qu’ils ne nous conduisent pas dans la bonne direction.

Un traitement naturel pour la dépression : la méditation en pleine conscience

Que faire pour aller mieux et guérir ? Pourquoi la méditation contre la dépression ?

  • Il faut puiser dans des ressources intérieures insoupçonnées. Les découvertes de la science montrent que la méditation a fait la preuve de son efficacité. Malgré les antidépresseurs, une fois traitée, la dépression devient récurrente et risque de devenir chronique, un cercle vicieux.
  • La méditation en pleine conscience permet d’éviter les rechutes et de ne pas aller là où la dépression veut nous faire aller. Méditer aide à ne pas ruminer nos pensées négatives, notre souffrance, à ne pas ressasser les événements du passé, à ne plus se tourmenter en pensant à l’avenir. En fait, la dépression nous entraîne hors du temps présent : souvent, nous pensons au passé avec des regrets ou au futur avec des inquiétudes. La méditation nous ramène au présent, à la vie et nous aide à y rester sans anxiété.

Comment faire ?

  • Lorsque nous sommes tristes, nous ruminons nos problèmes, nous ne prêtons pas attention à notre corps, à nos sens. Ce sont pourtant eux qui peuvent nous renseigner sur nos émotions. En se concentrant sur nos sensations physiques, nous ne stagnerons pas dans le passé ou le futur.
  • Le contexte a un pouvoir important sur la mémoire : des lieux, des odeurs, des bruits peuvent nous ramener des souvenirs d’enfance et nous rappeler un mal-être passé. C’est difficile de les empêcher de surgir, on se pose alors automatiquement des questions … Pourtant, ces souvenirs sont anciens et depuis, on a changé.
  • Comment s’en sortir ? Il est important de comprendre comment on se fait piéger. On essaye de résoudre ce qui ne va pas, mais nos capacités d’analyse et de jugement ne sont pas adaptés à ce travail parce qu’on ne peut pas “solutionner” des émotions. Si lors d’une invitation d’un ami, vous êtes d’humeur maussade : vous vous dites “je devrais être heureux”, vous allez alors vous focaliser sur vos émotions et vous sentir plus mal … On pense résoudre le problème en cherchant des raisons alors qu’en fait, c’est le contraire qui arrive.

La pleine conscience :

  • on obtient la pleine conscience en portant volontairement attention aux choses, à nos sens, sans porter de jugement. On peut se concentrer sur les aliments que nous sommes entrain de manger, ce qu’on ressent en les mâchant, en les avalant … Cela est utile : ce type d’attention évite de ressasser, la rumination est une réaction automatique qui nous égare. On ne porte plus attention aux choses telles qu’on voudrait qu’elles soient, mais plutôt telles qu’elles sont.
  • Avec la pleine conscience, nous vivons dans l’instant présent. Elle a une puissance insoupçonnée : nous ne nous acharnons pas à chercher dans l’abstrait, dans le passé, dans le futur, des solutions à nos problèmes et notre mal-être … Quand nous nous concentrons sur nos actions, elles ne sont plus automatiques. Nous chassons nos pensées négatives : si nous repensons au passé et au futur, nous prenons conscience que nos pensées ne sont pas la réalité, qu’elles ne sont que passagères. Ce que nous pensons de nous-même n’est pas réel !

L’importance de se re concentrer sur le moment présent :

  • si nous sommes tristes ou anxieux : nous l’acceptons, nous tentons de nous re concentrer sur notre action présente, sur notre respiration, la vue, le toucher, une musique, etc. Il est tout à fait normal que nos pensées tristes reviennent avec insistance, mais nos efforts de méditation en peine conscience nous dirigeront finalement dans une direction autre que la dépression.
  • D’ailleurs notre esprit a toujours tendance à aller partout, d’une pensée à une autre de manière désordonnée, c’est inévitable, c’est tout à fait normal. Il suffit alors d’être indulgent et simplement de recentrer son attention sur notre respiration, et l’a ramener encore et encore chaque fois qu’elle s’en détourne. Il n’y a pas d’incapacité à méditer : cet exercice est un perpétuel recommencement. La pratique de la pleine conscience, le fait d’être attentif à sa respiration finit par avoir un effet calmant.
  • On apprend ainsi à vivre en savourant davantage le présent ! Malheureusement, nos actes sont souvent effectués relativement dans une quasi-inconscience. On perd beaucoup lorsqu’on est occupé à rêvasser ou ruminer. Par exemple, en rangeant nos affaires, on se réjouit du café que l’on va bientôt boire. Mais en buvant notre café, on pense déjà à nos prochaine activités, sans se rendre compte que notre tasse est déjà presque vide … Le danger est d’envisager le bonheur dans le futur et non dans le présent.

8 semaines d’exercices :

  • les auteurs fournissent 1 CD, des exercices à faire sur 8 semaines pour apprendre à vivre l’instant présent à n’importe quel moment. Ils nous apprennent à considérer nos pensées et émotions négatives comme passagères. Les émotions déplaisantes sont toujours accompagnées de sensations physiques : des exercices sur le souffle, le scanner du corps, le yoga permettent de s’ouvrir à nos messages sensoriels. On découvre de nouvelles dimensions dans la douleur, on apprivoise nos émotions, on travaille nos limites, etc. Plus nous pratiquons la méditation, plus détectons nos émotions déprimantes et pouvons adopter de bonnes habitudes.
  • La méditation en pleine conscience nous débarrasse de l’emprise des vieilles habitudes de pensée : elle empêche la fatigue et les émotions négatives de prospérer. Elle supprime les “j’aurais pu” ou les “j’aurais du” culpabilisants.
  • A la fin du livre, il y a des exemples de gens qui ont suivi le programme complet pendant 8 semaines et comment ils sont parvenus à se libérer.

Avis : dans ce livre, les auteurs nous donnent les moyens pour pratiquer par nous-même la méditation en pleine conscience. C’est une solution efficace pour se libérer de notre malaise, de notre anxiété avec un traitement naturel. Ce livre n’est pas uniquement adapté aux dépressifs, il a également des bienfaits pour les personnes qui ont un mal être. Les conseils permettent de ne plus ruminer, de revenir vers la vie, c’est-à-dire le présent.

Sur les marketplaces, beaucoup de livres sont d’occasion : je vous conseille de bien vérifier si le CD est présent.

Acheter le livre sur Amazon

 

Ebook Méditations guidées : pleine conscience

 

Méditations : développez votre potentiel avec Dominique Jacob

Audio vidéo : 10 Méditations avec Dominique Jacob

Laisser un commentaire