livres sur les arbres et arbustes

7 livres pour connaître davantage les arbres des forêts et jardins

7 descriptifs 7 livres sur les arbres des forêts, des parcs et des jardins : pour les identifier pendant une promenade, connaître leur comportement social, leur communication, pour découvrir leur intérêt décoratif, la reproduction, les racines, les forêts tropicales …

D’autres livres :

Ebook d’un maraîcher bio : mon Potager au Naturel

Ebook Guide pratique pour élever des poules

 

La vie secrète des arbres

Ce qu’ils ressentent, comment ils communiquent.

Peter Wohlleben a passé plus de vingt ans comme forestier en Allemagne, son livre est devenu un best-seller aux États-Unis.

Livre de 260 pages

Le comportement social des arbres

Amazon La version illustrée

  • Les forêts sont des super organismes, des organisations structurées comme le sont par exemple les fourmilières. Les arbres ont un comportement social, ils partagent leur nourriture avec leurs congénères et entretiennent leurs concurrents. Pourquoi ont-ils un comportement social ? A plusieurs, leur vie est plus facile, ils forment un écosystème qui modère les températures extrêmes, froides ou chaudes, emmagasine de grandes quantités d’eau et augmente l’humidité atmosphérique.
  • Les individus malades sont soutenus et approvisionnés en éléments nutritifs jusqu’à ce qu’il aille mieux. La plupart des souches coupées pourrissent et se transforment en humus en quelques décennies, mais quelques rares souches bénéficient de l’aide des arbres voisins par l’intermédiaire des racines pendant plusieurs centaines d’années.
  • Les arbres ont un langage, ils sont capables d’attirer l’attention avec des odeurs. Les acacias émettent un gaz avertisseur qui informe leurs congénères de l’imminence d’un danger. Aussitôt, les individus concernés réagissent en secrétant des substances toxiques dans leurs feuilles. Les hêtres, les chênes, les sapins réagissent aussi lors d’une agression en envoyant des signaux électriques.
  • Un arbre est capable d’identifier l’agresseur avec certitude, car chaque espèce possède une salive spécifique.
  • Les arbres se synchronisent de façon que tous aient les mêmes chances de développement, ils compensent mutuellement leurs faiblesses et leurs forces. Le rééquilibrage s’effectue dans le sol, par les racines. Il y a aussi les champignons dont l’immense réseau agit en machine à redistribution géante.l
  • Les hêtres ne sont jamais trop serrés, bien au contraire. Plus ils sont proches les uns des autres, mieux c’est et plus ils produisent de biomasse !

La reproduction des arbres

  • Peter Wohlleben explique que la reproduction des feuillus est planifiée au moins un an à l’avance.
  • Une fois les graines sorties de leur dormance, quelles sont les chances des enfant-arbres d’accéder à l’âge adulte ? D’après les statistiques, un arbre engendre un seul et unique successeur, lequel prendra sa place le moment venu. Les jeunes descendants vont grandir puis végéter à l’ombre quelques années, voire quelques décennies. Des dizaines de générations poussent ainsi au pied de leur mère puis disparaissent. Un hêtre produit 30 000 faînes tous les 5 ans, il va fructifier au moins 60 fois et produire au total 1,8 millions de faînes. Sur ce 1,8 millions de faînes, une seule deviendra un arbre.
  • Les mesures éducatives de l’arbre-mère : elle pratique la restriction de lumière pour le bien-être des jeunes, elle établie des contacts avec eux par les racines …

L’alimentation

  • Les arbres supportent mieux la faim que la soif …
  • On observe deux fois plus d’azote et de phosphore dans les plantes associées à un champignon partenaire. Il en résulte un vaste réseau au sein duquel il y a des échanges de nutriments et d’informations, le mycélium repousse les tentatives d’intrusion, filtre les métaux lourds ….
  • L’utilité de l’écorce : elle a le même rôle que la peau pour les humains.

D’autres informations sur les arbres des forêts

  • Le monde souterrain indispensable pour les arbres : la biomasse d’une forêt se trouve pour moitié dans cet étage inférieur. Une poignée de terre forestière contient plus d’organismes vivants qu’il y a d’êtres sur terre. Une cuillère à café contient déjà à elle seule un kilomètre de filaments de champignons …
  • Les feuilles d’arbres et les squames
  • Les arbres et le carbone
  • La régulation du climat : il semble que les arbres aient le pouvoir d’influer sur leur environnement climatique ! La forêt crée elle-même son milieu idéal en atténuant les courants d’air et en gérant l’humidité. La forêt irrigue le monde, le sol forestier agit comme un grand réservoir …
  • Le cambium des arbres est comestible.
  • Le déplacement des arbres de génération en génération
  • Les ravageurs de l’arbre, l’arbre sert de logement, le lierre, quand l’hiver arrive, la mort de l’arbre, etc.

Avis : un livre fascinant. Il répond à la question : l’arbre a-t’il une intelligence ? On découvre à quel point on connaît peu de chose sur les capacités incroyables des arbres. Un bon ouvrage de vulgarisation. Un livre qui se lit très facilement.

Amazon Rakuten

 

Plaidoyer pour l’arbre

Francis Hallé, botaniste, biologiste et spécialiste de l’écologie des forêts tropicales humides.

Livre de 213 pages

Les différents critères pour définir un arbre, les structures, les fonctions

  • la hauteur totale au-dessus du sol : et au-dessous ? En Libye, les racines du jujubier vont chercher l’eau à 60 mètres de profondeur alors qu’il ne dépasse le sol que de 2 mètres …

Amazon

  • L’exigence de verticalité : “un point curieux et amusant est que, si l’arbre tient à sa verticalité, cela ne semble pas le gêner d’avoir la tête en bas. En retournant un jeune arbre, le botaniste français Duhamel du Monceau (1758) avait constaté la croissance de rameaux feuillés sur les racines mises à l’air, et de racines sur les branches enterrées …”
  • Peut-on imaginer un tronc sans cambium  ? D’où vient la rigidité ? Est-ce qu’un arbre a forcément des branches ? La longévité de l’arbre …
  • L’arborescence : l’auteur mentionne une loi de la géographie des plantes. Aux latitudes élevées, les herbes sont majoritaires. Puis lorsque la latitude diminue, la proportion d’herbacées diminue au profit des arbres. Dans la végétation, même les graminées peuvent devenir des arbres ! Au Sri Lanka, là où il y a  un milieu chaud, humide et lumineux, le bambou peut monter jusqu’à 40 m de hauteur …
  • L’arbre-colonie : 22 modèles architecturaux ont été recensés. L’arbre coloniaire n’est pas une idée neuve, en 1721, R. Bradley disait : “les rameaux et les branches des arbres sont en réalité autant de plantes qui poussent les unes sur les autres”. Francis Hallé parle des arbres timides, de compétition au sein d’un même arbre, de spécialisation au sein de la colonie, d’immortalité potentielle …
  • Surface, vitesse, longueur : 3 records ;
  • etc.

Portraits de plusieurs arbres

  • l’ombû, le durian, les eucalyptus, l’arbre à caoutchouc ;
  • Les arbres épiphytes : que signifie épiphyte ? “On qualifie ainsi une plante qui pousse sur une autre plante, sans la parasiter et sans avoir de contact avec le sol”. Ce sont par exemple les mousses, les lichens ou des fougères ;

L’arbre  notre compagnon

  • Les phytopratiques traditionnelles
  • L’influence de la lune sur l’arbre et nous
  • La musique de l’arbre
  • Notre héritage arboricole

1 bibliographie et 1 glossaire en fin de livre

Avis : quelques photos et croquis.

C’est un livre assez technique mais facile à lire, Francis Hallé nous fait découvrir de nombreuses curiosités et les recherches sur la botanique tropicale.

Amazon Rakuten

 

L’arbre – Au-delà des idées reçues

Christophe Drénou, Ingénieur des techniques horticoles et spécialiste de la biologie des arbres

Ouvrage de 256 pages

  • 100 idées reçues
  • Un abécédaire de mots-clés
  • Un QCM et 1 jeu de 24 cartes pour tester ses connaissances
  • 1 index pour retrouver tous les arbres

Avis : livre plus scientifique et plus difficile à lire que le livre de Peter Wohlleben

Amazon

 

Les arbres

Hervé Chaumeton, Raymond  Durand

Livre de 384 pages

298 espèces d’arbres, 300 photos couleurs

Des espèces originaires des régions européenne, méditerranéenne ou nord-américaine.

Les arbres sont regroupés en fonction de leurs ressemblances.

Amazon

Les descriptions insistent sur les caractères distinctifs qui permettent de bien les identifier des essences voisines. Les auteurs mentionnent aussi les exigences écologiques de chaque espèce.

Quelques informations sur :

  • l’origine de nos arbres : des gymnospermes aux angiospermes ;
  • le rôle social de l’arbre : le public et la forêt, l’arbre en ville, l’arbre d’alignement, le symbole, le signal, l’ornement ;
  • les arbres de nos forêts, les forêts dans le monde ;
  • la forêt française : la politique d’enrésinement du XIXe siècle, une nouvelle place pour les feuillus, les nobles feuillus de la plaine, les essences secondaires ;
  • identifier les arbres : les feuillus, les conifères ;
  • les maladies, les parasites (champignons et insectes), l’équilibre entre les communautés vivantes …
  • Les pollutions ;
  • l’entretien des arbres : taille et élagage, les moyens de lutte contre les maladies ;
  • la multiplication et la croissance des arbres et arbustes ;
  • les collections botaniques et les arboretums

Les différents renseignements pour chaque arbre et arbuste :

  • synonyme et famille ;
  • une description ;
  • biologie et acclimatation ;
  • un paragraphe est consacré à la pathologie : les maladies rencontrées le plus fréquemment et celles qui sont les plus dangereuses ;
  • aire d’origine des espèces ;
  • les principales utilisations des espèces : bois d’œuvre, ornementales, médicinales, protection des sols et des milieux.

Des illustrations photographiques mettent en valeur les caractères discriminants ou attractifs de chaque végétal.

1 glossaire et 1 index en fin de livre

Avis : un livre très complet, très bien fait, pratique à transporter pendant une balade pour une identification (12 x 19,5 cm).

Amazon Rakuten

 

Les Arbres, entre visible et invisible

Ernst Zürcher, Ingénieur forestier, docteur en sciences naturelles, professeur et chercheur en sciences du bois. Il fait de la recherche sur la chronobiologie, les structures temporelles des arbres

 

Amazon

 

Ernst Zürcher : les liens mystérieux qui unissent l’arbre et l’homme

 

Reconnaître les arbres par leurs feuilles

Photos des feuilles grandeur nature

Meike Bosch

Manuel pratique de 107 pages

Ce livre permet de reconnaître facilement les arbres grâce à leurs feuilles. Lorsque vous ramassez une feuille, vous en déterminez la longueur sur une règle. Les feuilles étant classées en trois longueurs, vous pouvez la chercher dans la catégorie correspondante.

Amazon

Les feuilles sont classées par taille croissante dans chaque catégorie (dans le cas des grandes feuilles, qui ne rentrent que partiellement dans la page, la feuille entière est représentée une nouvelle fois, à une échelle plus petite).

Le livre est divisé en deux parties ;  les feuillus et les conifères.

Des renseignements pour chaque arbre :

  • le nom commun français, le nom scientifique, le nom scientifique de la famille ;
  • un texte comprenant les caractéristiques et les données importantes : description des feuilles, des inflorescences, etc.
  • Une illustration montrant l’apparence générale de l’arbre (son port) ;
  • une photo avec les fruits, les fleurs, la coloration en automne ;
  • un résumé des caractéristiques les plus importantes : hauteur de l’arbre, date de floraison, taille des fruits, habitat, origine, port, écorce.

1 index en fin de livre.

Avis : très pratique, ce livre permet d’imaginer les feuilles grandeur nature et donc de reconnaître plus facilement l’espèce recherchée. Il est facile à emmener lors d’une promenade (dimension : 13 x 19 cm).

Amazon Rakuten

 

Arbres et Arbustes de parcs et jardins

Runo Lôwenmo

Livre ancien de 189 pages

Ce livre est séparé en plusieurs parties : une avec des dessins numérotés des plus beaux arbres et arbustes à feuilles pouvant convenir à un grand jardin ou à un jardin moyen. Cette partie comprend aussi une sélection des plus beaux rosiers. Puis suivent les plantes grimpantes les plus connues. Enfin une sélection de conifères.

A l’intérieur de chaque partie, les plantes sont classées par ordre alphabétique d’après leur nom latin, placé avant le nom français.

La hauteur et la largeur adulte sont indiquées pour chaque espèce avec l’aide d’un croquis comparatif à côté d’un homme ou d’une maison.

Les dates de floraison, la résistance des plantes au froid et leur exposition ont été indiquées par rapport au climat de la région parisienne.

Avis : un petit livre qui ne prend pas de place dans un sac ou dans une grande poche (18,5 x 12 cm). Les dessins sont assez précis donc ils permettent une identification. Par contre les illustrations sont séparés des descriptifs.

Amazon Rakuten

 

Arbres pour petits jardins

Pascal Pinel

Guide pratique de 128 pages

Une sélection de 100 petits arbres les plus adaptés aux jardins d’aujourd’hui

Quelques conseils

  • Comment choisir un arbre ? La liste comprend des arbres à petit développement dont la taille adulte est entre 3 et 10 mètres.
  • Des conseils de plantation, l’emplacement idéal
  • Les tailles de formation et d’entretien

Les 100 meilleurs arbres pour petits jardins

Pour chaque arbre :

  • L’intérêt décoratif : la silhouette, l’époque de pic décoratif, l’ambiance décorative (champêtre, exotique, chic, déco, intemporelle, raffinée, majestueux, horticole, etc.)
  • Les caractéristiques générales : famille, description, exigences (exposition, rusticité, le sol)
  • Les différentes variétés remarquables

Avis : des textes courts et directs accompagnés de belles illustrations

Amazon Rakuten

 

Francis Hallé sur l’intelligence des arbres

 

2 réflexions au sujet de “7 livres pour connaître davantage les arbres des forêts et jardins”

  1. et le guide des arbres et arbustes de France, collection fous de nature, chez Belin ???
    curieux de na pas le voir ici , car très pratique et ne mélangeant pas arbres de nature et arbres de parcs
    Anne Dancoisne

    Répondre

Laisser un commentaire