L’exposé d’Elaine Aron sur l’hypersensibilité : mieux se comprendre pour mieux s’accepter

Une personne sur cinq serait hypersensible, donc concernée par ce phénomène méconnu. Qu’est-ce que l’hyper sensibilité et comment se manifeste-t-elle chez la personne sensible ? Les cinq sens seraient plus développés que la moyenne ; la beauté d’un paysage ou une rencontre peuvent alors susciter de vives émotions.
 On retrouve une très grande empathie chez la plupart des hypersensibles. Le fait de sentir ce qui se passe chez l’autre augmente toutes les émotions, toutes les sensations.
Il y a des personnes qui mettent très longtemps à se rendre compte qu’elles sont hypersensibles.
Dans cet article, je vous partage les travaux d’Elaine Aron, chercheuse en psychologie, aux États-Unis, elle est reconnue comme une spécialiste de l’hypersensibilité.

L’hypersensibilité les symptômes

La sensibilité nous perturbe, nous rend maladroit et sème le désordre dans nos idées. Nous ne parvenons plus à réfléchir, notre corps a un problème de coordination, nous perdons les pédales.

Pour un adulte hypersensible, il est possible de remédier à la situation en se reposant, en faisant le vide de notre cerveau. Mais certains boivent de l’alcool, d’autres prennent du valium … Donc l’idée, c’est de trouver un niveau de stimulation idéal qui nous permet d’être fonctionnel, d’avoir de l’énergie et de ne pas nous ennuyer.

On accuse souvent un enfant hypersensible d’être pleurnichard, mais en fait, c’est juste qu’il a trop de stimulations provenant de son environnement. Ce n’est pas lui qui a un problème, mais les autres qui ont un problème d’incompréhension.

Voir le livre

Certains jugent parce qu’ils ne connaissent pas le concept d’hyper sensibilité, parce qu’ils n’ont pas de connaissance psychologique et aussi parce que les enfants, en général, sont très intolérants.

Ça peut être utile de découvrir le concept d’hyper sensibilité pour rationaliser un certain nombre de souffrances.

A l’autre extrémité, une activation insuffisante nous rend amorphes. Pour pallier ce manque d’enthousiasme, nous buvons du café, allumons la radio, téléphonons à un ami, etc. Tous les moyens sont bons pour avoir un degré de stimulation minimum.

Qu’est-ce que c’est “être sensible” ?

L’hypersensibilité, c’est quoi ? D’après Elaine Aron, c’est l’hyperactivation du système nerveux. Ce ne serait pas dû à la capacité des organes sensoriels pour percevoir les sensations, mais plutôt à la manière qu’a le système nerveux de traiter l’information.

C’est un peu comme si sur une scène de théâtre, on mettait les projecteurs plus fort pour mettre en avant tel ou tel acteur ; on va être envahi finalement par la présence de tel ou tel acteur. Quelqu’un qui n’est pas hyper sensible verra tous les acteurs éclairés de manière identique, il n’y a pas une lumière qui met en avant tel ou tel personnage.

Elaine Aron explique que tous les êtres humains ont un degré de stimulation optimale. Quand elle parle de degré de stimulation, il s’agit de la stimulation sensorielle, et du coup, par extension, de la stimulation nerveuse et cognitive.

Comment savoir si on est très sensible ?

Voir le livre    Difficile de savoir si quelqu’un est hypersensible, si elle n’a pas fait l’autotest, parce que les personnes sensibles ne sont pas visibles. Elles ont tendance à s’adapter la plupart du temps. Les gens qui vivent avec elles savent qu’elles le sont. Mais elles peuvent aussi souvent le cacher. Donc, ce trait est très difficile à identifier..

Ce trait de caractère se trouve chez une minorité de gens, mais une minorité substantielle, à peu près 20 %.

Il y a deux types de personnes chez les humains, donc deux stratégies différentes ; l’un est d’être très réactif, il prête une attention particulière à tout ce qui se passe. Tandis que l’autre rien ne le dérange.

Les avantages et inconvénients

On pourrait penser que c’est mieux de faire attention. Mais ce n’est pas toujours le cas, car parfois on n’apprend rien d’une situation qui pourrait nous servir une prochaine fois. Et puis nous avons perdu de l’énergie, nous savons que les personnes sensibles perdent de l’énergie qui est gaspillée en étant si attentif et en traitant tout profondément.

Il y a des avantages aux deux stratégies, ça dépend de la situation.

Si tout le monde était hypersensible, alors il n’y aurait aucune valeur, aucun avantage pour personne. Par exemple une personne qui prête attention à tout, elle a un avantage lorsqu’il y a un embouteillage, parce qu’elle a déjà pris tous les raccourcis. Elle connaît des routes à travers la ville que personne d’autre connaît. Mais si tout le monde les connaissait, ce ne seraient plus des raccourcis.

Maintenant, avec les études d’imagerie par résonance magnétique, nous avons des images. Mais avant cela, nous parlions d’inhibition. Beaucoup de gens pensaient que c’était la même chose que l’introversion, mais ce n’est pas la même chose.

Environ 70 % des personnes très sensibles sont introvertis, tandis que 30 % sont  extravertis. C’est donc une chose importante à savoir. Les personnes sensibles qui ont eu une enfance difficile sont plus susceptibles d’être anxieuses et déprimées. Mais si vous n’avez pas eu une enfance difficile, vous êtes moins susceptibles d’être anxieux ou déprimés que les autres.

Voir le livre

Selon Elaine Aron, une étude a été faite sur les singes en 1995. Certains étaient tendus et d’autres décontractés. Ceux qui étaient tendus étaient plus facilement stressés.

Il s’est avéré que les singes tendus étaient les chefs des troupes. Donc l’image qui se dessine, c’est que les personnes sensibles ont d’énormes avantages, c’est pourquoi, c’est aussi un plaisir d’être hautement sensible.

Les recherches d’Elaine Caron montrent que les enfants sensibles en difficulté, ont plus de problèmes d’anxiété et de dépression. Mais ils n’étaient pas susceptibles d’être plus déprimés ou anxieux que les personnes non-sensibles. En fait, il faut regarder le côté positif, parce qu’une personne hypersensible n’est pas plus mal lotie que les autres.

Les gens hypersensibles ne doivent pas se sentir supérieurs, chacun a sa valeur dans le monde. Dans la race humaine, toutes les familles et tous les groupes sociaux ont bénéficié de la combinaison de personne sensible et non sensible.

Dans chaque famille, c’est un avantage d’avoir un enfant très sensible et un enfant non-sensible.

La chose fondamentale d’un être hypersensible, c’est qu’il traite l’information plus profondément que les autres.

Pour les personnes sensibles, les images avec l’imagerie par résonance magnétique ne sont que légèrement différentes. Nous constatons une activation cérébrale des personnes sensibles dans les domaines qui ont à voir avec un traitement plus profond ou un traitement plus élaboré. Le traitement perceptif est une zone activée.

L’origine culturelle, est-elle importante pour les hypersensibles ?

Elaine Aron nous partage une autre étude avec des gens de différentes cultures. Elle montre comment une personne sensible voit les choses, selon si elle vient d’une culture collectiviste comme en Asie ou si elle vient des États-Unis, d’une culture plus individualiste.

Il s’est avéré que pour les personnes très sensibles, leur culture n’a pas affecté leur capacité à voir les différences. Autrement dit, leur culture ne les affectait tout simplement pas. Voilà donc un autre exemple de la façon dont elles traitent les choses plus profondément. Il y a toujours des différences significatives dans le cerveau, dans la façon dont le cerveau fonctionne.

Il y a une profondeur de traitement, mais le point faible, c’est de devenir trop stimulé, surexcité. C’est ce qu’on appelle le niveau d’excitation optimal. Si tu t’ennuies trop ou si tu es trop stimulé, le cerveau ne fonctionne pas bien. Il fonctionne mieux au milieu.

Voir le livre    Les gens atteignent leur niveau optimal à des rythmes différents, car les personnes sensibles traitent davantage les choses et elles sont trop stimulées. Lorsqu’elles passent un test, et qu’elles sont observées, elles ne font pas bien le test, parce qu’elles sont trop stimulées. Elaine Aron admet que c’est un énorme problème pour les personnes hypersensibles.

C’est aussi ce qui rend les personnes sensibles timides. Elles pensent à des choses brillantes à dire quand elles sont à la maison, mais ensuite lorsqu’elles rencontrent d’autres personnes, par exemple à une fête, il y a trop de stimulations. Elles n’arrivent plus à dire quelque chose et elles sentent que les gens pensent qu’elles sont stupides. Souvent, ça devient de pire en pire.

Un homme sensible ? Les symptômes

La personne trop sensible est très émotive, elle pleure facilement. Il y a autant d’hommes très sensibles que de femmes. C’est juste beaucoup plus dur pour les hommes. Dans certaines cultures, les hommes le cachent complètement.

Mais il ne faut pas oublier que la pensée cognitive est impossible sans émotion, parce que nous sommes toujours intéressés pour une raison quelconque. Et en plus, lorsque nous avons une expérience, on a besoin d’en tirer des leçons.

Comme on se soucie de ce qui s’est passé, il est donc logique que nous ayons des réactions émotionnelles plus fortes afin de traiter davantage les choses. Alors c’est assez génial, n’est-ce pas ?

L’IRM et la personne extra sensible

Revenons à l’appareil d’IRM, deux études ont été menées.

                                                                             Voir le livre

Dans l’une, les gens regardaient des images qui sont censées créer des émotions comme les escargots, les serpents, les araignées, les chiots et les gâteaux d’anniversaire. Ces choses sont censées créer des émotions différentes.

Les personnes sensibles perçoivent à la fois le positif et le négatif. Mais il s’avère que les personnes sensibles réagissent plus, plus rapidement et avec plus d’activation à ces types d’images émotionnelles. C’est intéressant ! Nous avons découvert qu’en réalité, ils répondaient plus au positif qu’au négatif. Que certaines personnes sensibles accordent plus d’attention au positif, cela indique vraiment une plus grande réactivité.

Dans une autre étude, les gens devaient regarder leur nom et des photos de leur bien-aimé ou d’un étranger, ayant une expression heureuse, triste ou neutre. Les personnes sensibles ont montré davantage d’activation, mais surtout quand leur partenaire montrait une expression joyeuse. C’est un des résultats le plus important.

La personne sensible et les neurones miroirs

Mais la chose la plus intéressante était le lieu où ils ont trouvé l’activation.

Il y a quelque chose qui a été découvert, il y a 20 ans. On les appelle les « neurones miroirs ». Les neurones miroirs ont été découverts pour la première fois chez les singes. Par exemple, si quelqu’un frappe un ballon, votre cerveau se déclenche comme si vous aviez vous-même touché le ballon. Évidemment, heureusement, il y a une autre partie du cerveau qui nous informe que c’était quelqu’un d’autre qui frappait la balle.

Ce sont ces neurones miroirs qui nous donnent l’empathie, c’est elle qui nous permet de lire dans les pensées des gens et de prédire ce que les gens vont faire. Cette capacité nous permet de tromper aussi les gens. L’empathie est donc utile pour beaucoup de choses.

Voir le livre     Les personnes ultra sensibles ont plus d’empathie, elles ont plus activation dans les neurones miroirs.

Parfois, les personnes hautement sensibles sont fatiguées de ressentir tous les sentiments des autres, c’est comme si elles ne pouvaient pas séparer leurs sentiments de ceux des autres personnes.

Ce sont les neurones miroirs qui sont responsables, ce sont eux qui permettent de lire dans les pensées des gens, de savoir ce qui se passe, ce que les gens vont faire …

Ce qui est vraiment étrange, c’est qu’on ne se rend pas compte que c’est un outil puissant et utile. On a surtout conscience que parfois, il est vraiment gênant.

Voir le livre

L’hyper sensibilité et l’insula

L’insula est un petit endroit dans le cerveau. Il s’avère que les personnes sensibles ont plus d’activations dans leur insula. Tout ce qui se passe dans le moment, où je suis debout, ce que je vois, ce que je pense, ce que je ressens, tous les stimulis vont dans l’insula.

Une personne très sensible est simplement plus consciente que les autres gens. Elaine aron affirme que c’est bien de le savoir pour augmenter son estime de soi. Donc il y a des choses spéciales qui se passent dans le cerveau des hypersensibles.

En Allemagne, il y a eu une étude sur des gens qui regardaient un écran, où il y avait des L et des T, et d’autres formes qui auraient pu être prises pour des L et des T, mais ne l’étaient pas. Ils devaient identifier les L et les T à l’envers et de côté.

Pour les temps de réaction et la capacité à observer les détails, les personnes sensibles ont fait bien mieux que les personnes non sensibles, elles ont obtenu un traitement plus profond.

 L’hypersensibilité et la génétique

On a toujours pensé que la sérotonine était probablement liée à la dépression et à l’anxiété. Il existe trois allèles pour la sérotonine. L’un est le court court, l’un est le court long et l’autre est le long long. Si vous avez le court court, vous êtes plus enclin à la dépression.

Mais toutes les personnes ayant des allèles courts courts ne sont pas toutes déprimées. Finalement, les scientifiques ont compris que si vous aviez eu un problème durant l’enfance ou une vie stressante, et que vous aviez cet allèle court court, alors vous étiez probablement déprimé.

Voir le livre    Enfin, ils ont découvert que les personnes avec un allèle court traitent les informations plus soigneusement, ils prennent de meilleures décisions. En ce qui concerne l’argent, c’est comme si les personnes sensibles étaient plus prudentes quand ils pensent perdre de l’argent et plus audacieuses quand elles pensent gagner de l’argent. Et plus il y a d’argent en jeu, plus ils sont audacieux, mais aussi plus ils sont prudents.

Dans une autre étude génétique, ils ont constaté que les personnes sensibles sont plus susceptibles d’avoir l’allèle court court que l’allèle court long.

Une équipe chinoise a aussi découvert que l’hyper sensibilité est profondément enracinée dans la physiologie …

Quels conseils pour des personnes sensibles ?

Les personnes très sensibles sont très stimulées par le simple changement. Ayant plus de réceptivité, elles réagissent plus au changement parce que le traitement est fait plus profondément.

Elles sont stimulées par les choses qu’elles remarquent, elles voient les nouveautés et savent comment cela va les affecter, parce qu’elles ont tendance à voir plus loin dans le futur.

Si vous êtes enclin à faire attention aux choses, vous aurez plus d’émotions et plus l’anxiété par rapport aux autres personnes. Par contre, vous verrez plus d’opportunités.

La meilleure façon de mieux gérer son hypersensibilité sensorielle est d’éviter de regarder et d’écouter les nouvelles. C’est bénéfique de trouver quelqu’un d’autre pour nous dire ce qui se passe.

Vous avez aussi besoin de temps pour vous. C’est bon de se connecter avec d’autres personnes, mais essayez de vous connecter seulement avec des gens plus optimistes. Évitez de fréquenter les personnes qui n’arrêtent pas de parler des choses terribles qui se produisent … Cela peut vous permettre d’avoir de meilleurs rapports sociaux, une vie professionnelle plus épanouie …

 

Hypersensibles mieux se comprendre pour mieux s’accepter

Elaine Aron, auteur de plusieurs best-sellers, elle a une formation de psychologue.

Transformer l’hypersensibilité en atout

Acheter sur Amazon      Rakuten      Fnac

 

 

 

 

Laisser un commentaire

0 Partages
Tweetez
Partagez
Enregistrer
Partagez